Trois points si vous souhaitez être administrateur tout en étant copropriétaire

02-02-15

En tant que propriétaire d’un appartement, vous pouvez être syndic de l’immeuble. Faites-le seulement si vous avez un tant soit peu d’expérience et contractez au moins une assurance de responsabilité civile.


Le pouvez-vous ?

Tout le monde ne peut pas simplement jouer le rôle de syndic dans un immeuble d’habitations. En règle générale, seuls ceux qui sont légalement reconnus comme tels peuvent le faire. De nombreux immeubles d’habitation travaillent également avec un gestionnaire d’immobilier professionnel.

Toutefois, vous pouvez également vous occupez de la gestion de la copropriété du bâtiment dans lequel vous êtes propriétaire. En revanche, un locataire ne peut pas être chargé de cette fonction. Ainsi, si vous avez vendu votre propre appartement et que maintenant vous louez, alors vous ne pouvez plus être syndic. Et si vous exercez votre droit de syndic alors que la loi ne vous y autorise pas, alors vous pouvez même être poursuivi.

C’est l’Assemblée générale des copropriétaires de l’immeuble qui décide de la nomination du syndic. Si vous êtes intéressé, vous pouvez poser votre candidature. Votre mandat peut être ou non rémunéré. Cette décision revient à l’Assemblée générale.

Avez-vous de l’expérience ?

Pour être administrateur, vous devez en savoir assez en matière de comptabilité et de gestion financière d’un bâtiment. En outre, la loi vous impose beaucoup d’obligations. Pour exercer la fonction de syndic, il est en effet également nécessaire que vous connaissiez suffisamment le droit régissant la copropriété. Plus vaste est le bâtiment dans lequel vous vivez, plus lourdes sont les tâches du syndic et plus grandes ses responsabilités.

Ne vous lancez donc pas à la légère pour exercer la fonction de syndic. De plus, gardez à l’esprit que si vous faites mal quelque chose, vous risquez d’en être tenu pour responsable.


Prenez une assurance !

Au moins, ne commencez pas à exercer votre fonction de syndic sans avoir signé une assurance de responsabilité civile au préalable. Si vous exercez cette fonction à titre gracieux, demandez à ce que l’Association des copropriétaires prenne en charge le coût de cette assurance.