Canapés : quel revêtement choisir ?

6/03/2020

Cuir, similicuir, microfibre ou encore tissu ? C’est souvent le dilemme qui se pose lorsqu’il s’agit d’opter pour tel ou tel revêtement pour son canapé…

Chacun d’entre eux a ses avantages et ses inconvénients, votre choix devra donc être guidé autant par les aspects esthétiques que pratiques. Et si les goûts et les couleurs ne se discutent pas, en revanche, pour le côté pratique, il convient de suivre ces quelques recommandations.

Le moins cher…

Un des revêtements les plus abordables n’est autre que le coton. S’il n’attire pas la poussière, en revanche offrez-lui dès l’installation un traitement antitaches. Le coton peut parfois être mélangé à de la laine pour un aspect plus chaleureux et, dans ce cas aussi, un traitement s’impose.

Le plus noble

Le cuir, s’il est convenablement entretenu et non exposé aux rayons du soleil, est un des matériaux qui vieillit le mieux, en vous gratifiant d’une belle patine. Il s’agit néanmoins d’opter pour un cuir de qualité et donc pour le pleine fleur. Le cuir peut subir différents traitements avant d’être tendu sur un canapé, à choisir selon le degré de résistance et le style souhaité (aniline, pigmenté voire imprimé). Inconvénients du cuir : son prix ainsi que sa fragilité face à certains types d’agressions comme les griffes de chat ou la sauce tomate sur une peausserie claire. Important : n’oubliez pas de nourrir régulièrement votre cuir pour qu’il demeure souple et confortable.

Le plus facile d’entretien

Alternative au cuir : le similicuir qui, grâce au progrès technologique, échappe au côté très cheap que pouvaient présenter les skaïs d’antan. Les similicuirs de bonne qualité (principalement produits en Italie) sont faciles d’entretien et vieillissent plutôt bien.

Le plus doux

Le velours qui avait la cote dans les années 70 et 80 opère son grand retour ! Très doux et fort d’une large gamme de coloris, il revient en force auprès des consommateurs sensibles à son esprit noble, vintage et cosy.

Le plus vintage

Le nubuck et le daim de facture européenne est extrêmement résistant. En effet, une tache séchée peut se poncer avec du papier de verre sans laisser la moindre trace une fois aspirée. Généralement moins coûteux que le velours, ces deux revêtements sont très appréciés pour leur aspect à la fois chic et vintage.

Les dernières tendances…

Enfin, les tissus synthétiques ont envahi le marché ces dix dernières années. En fonction de leur qualité, ils sont moins facilement tachés et relativement résistants. Ils sont aussi parfois plus doux, avec un toucher très agréable à l’image de l’alcantara. Un élément à tenir à l’œil avant de craquer pour tel ou tel tissu : vérifiez s’il se lave en machine !

A ne pas oublier…

Quel que soit le revêtement sur lequel vous avez jeté votre dévolu : l’idéal demeure le canapé déhoussable, dont les housses peuvent être ôtées et nettoyées à part. Un côté pratique qui vous permet aussi de changer carrément de revêtement lorsqu’il est trop usé ou quand on s’en est lassé !