Douche à effet pluie: points à surveiller

Les fabricants renseignent la consommation d’eau des têtes de douche, exprimée en litres par minute. Souvent, les fabricants précisent cette valeur à une pression d’1 bar alors qu’une maison est, en moyenne, soumise à une pression de 3 bars. Pour connaître la consommation d’eau exacte, vous devez donc multiplier la consommation annoncée par la pression que vous avez chez vous (pour une pression de 3 bars, multipliez donc par 3).

Production d’eau chaude

Une douche à effet pluie avec une tête de douche de 18 cm consomme facilement 25 litres par minute. Une douche à effet pluie économique consomme, elle, 16,8 litres/minute. Une simple douche consomme 11 litres/minute à une pression de 3 bars. Le débit d’une douche à effet pluie étant sensiblement supérieur, la production de l’eau chaude sanitaire doit y être adaptée.

Quelles possibilités s’offrent à vous ?

1. Un échangeur de chaleur à plaques, intégré à la chaudière de votre chauffage (qui produit instantanément de l’eau chaude à la demande).

2. Un boiler : un réservoir d’eau chaude réchauffé par la chaudière de votre chauffage. Le boiler est moins écoénergétique qu’un préparateur d’eau chaude instantané à gaz. Par contre, il approvisionne en suffisance votre douche à effet pluie avec votre chaudière.

3. Un chauffe-bain instantané à gaz, un appareil qui se charge exclusivement de la production d’eau chaude. Cet appareil apporte un confort sanitaire illimité mais représente un investissement supplémentaire. C’est pour ainsi dire une seconde chaudière.

Lisez la suite de l’article sur le site Jevaisconstruire.be