Salles de bain : Toujours plus chères ?

18/09/2018

La salle de bain a bien changé. Elle n’est plus le parent pauvre de la maison. Plutôt que de rester réservée à de rapides ablutions menées en solo, elle s’ouvre à la lumière, aux couleurs, au couple et à la famille. On s’y lave, on s’y détend et, surtout, on s’y attarde sans crainte de se voir passer un savon.

La crise est passée par la salle de bain. Non seulement, ceux qui conçoivent les appartements d’aujourd’hui lui consacrent de moins en moins d’espace mais le budget des familles qui l’aménagent a également été revu à la baisse. Ce qui n’empêche qu’elle est en passe de devenir LA pièce de toutes les audaces. Fini les salles d’eau façon cagibi sombre meublé exclusivement de meubles en mélaminé blanc sur blanc. Les couleurs et les matériaux nobles ont fait définitivement leur entrée en ces lieux devenus conviviaux.

Une belle douche plutôt qu’une baignoire ?

En ce qui concerne les baignoires, en revanche, l’idée même a un tantinet tendance à prendre l’eau. La plupart des espaces dévolus aux ablutions sont désormais trop petits pour en accueillir une. C’est pourquoi, plutôt que de tenter le compromis, sur fond de rideau de douche en plastique qui vous colle à la peau, la plupart des utilisateurs préfèrent tout miser sur une belle douche. Cette dernière gagne en taille et le passage obligé sous le pommeau, de plus en plus large et de plus en plus technique, devient un vrai moment détente.

Les douches à l’italienne, dans lesquelles on pénètre de plain-pied, ont toujours la cote mais, de plus en plus, on a tendance à leur préférer la douche complètement ouverte et parfaitement intégrée à la pièce d’eau. Si porte il y a, on fait en sorte qu’elle s’ouvre vers l’intérieur, pour gagner encore de l’espace. Le sol est souvent teinté dans la masse et légèrement granuleux pour une sécurité maximale. Quant à l’écoulement, les plus avisés ont renoncé à le placer en plein centre mais préfèrent le dissimuler élégamment dans un coin. Quant aux baignoires citées plus haut, ceux qui ont la place pour en installer une préfèrent mettre l’accent sur ses formes nouvellement minimalistes. Les vasques en îlot n’ont jamais eu autant de succès.

Eclairage soigné

Un expert nous raconte volontiers que, selon qu’on se trouve au Sud ou au Nord du pays, l’aménagement de la salle de bain diffère. En Flandre, une attention toute particulière est accordée aux finitions. « Ils sont jusqu’au-boutistes. La salle d’eau est souvent la première pièce qu’on fait visiter à ses voisins, quand on les invite pour la première fois. C’est celle dont on est le plus fier. Tandis qu’en région francophone, on laisse plus parler son lyrisme », relève un expert. Côté lavabo, le plus souvent, on voit double, quelque soit la forme qui emprunte. Les toilettes restent de préférence, et pourvu que la disposition des lieux s’y prête, à l’extérieur de la salle de bain.

Le robinet, le bijou de la salle de bain

La mode du bidet, un incontournable des pays de la Méditerranée, n’a jamais pris chez nous. En revanche, les cuvettes munies d’un savant système de jets d’eau, qui nous arrivent tout droit d’Asie, connaissent un engouement croissant. La robinetterie est un peu la cerise sur le gâteau de ce bel ensemble qui, outre de se révéler de plus en plus technique, est pensée comme un bijou de salle de bain.

Matériaux nobles sous les pieds

Quant au sol, on privilégie les matériaux « nobles », comme le bois, le béton lissé ou les carreaux XXL. Un souci tout particulier est accordé à l’éclairage, qu’on peu augmenter ou dimer à loisir. Les femmes surtout ne veulent plus du néon blafard qui accentue rides et mauvaise mine, voire favorise le blues du petit matin.