4 manières d’éviter que votre locataire ne vous paie en retard

20-08-18 - Immovlan.be

Parfois, il y a des locataires qui ne font pas très attention à la ponctualité du versement du loyer. Comment pouvez-vous éviter cela en tant que propriétaire ?

Votre locataire verse le loyer, mais jamais à temps. Une fois, il paie le 15 du mois alors que l’autre mois, on est déjà le 25. Comment pouvez-vous éviter cela en tant que propriétaire ?

Préciser un jour spécifique

Tout d’abord, incluez dans le contrat de location une date précise à laquelle le loyer doit être sur votre compte (par exemple : au plus tard le cinquième jour du mois auquel le loyer se rapporte). Assurez-vous que le loyer soit payable au début du mois auquel il se rapporte.

Exiger un prélèvement automatique

Vous pouvez inclure dans le bail que votre locataire doit payer le loyer par domiciliation. Dans ce cas, la banque effectuera le paiement à la date indiquée. Une condition est qu’il y ait suffisamment d’argent sur le compte de votre locataire.

Prévoir une amende

Vous pouvez également inclure une disposition dans le contrat précisant que votre locataire sera tenu de payer une pénalité de plein droit et sans préavis s’il ne paie pas le loyer à temps. N’exagérez pas le montant que vous facturez. Par exemple, limitez-vous à un montant de 20 euros par mois qui n’est pas payé à temps. Sachez qu’il n’est pas certain qu’un tribunal vous suive en cas de discussion. En cas de retard de paiement, stipulez également que votre locataire doit payer des intérêts de plein droit et sans mise en demeure, ce qui vous permet également de convenir du taux d’intérêt (par ex. 8%).

Donner une remise

Vous pouvez également accorder un rabais aux locataires qui paient à temps. Par exemple, vous pourriez convenir qu’un locataire qui paie le loyer à temps obtient un rabais de 2 % sur le loyer (pour le mois payé à temps).

Jan Roodhooft, avocat (www.ra-advocaten.be)