N’oubliez pas de mentionner le prix de la location

31-10-14

Si vous louez une maison ou un appartement, vous devez – si vous faites une annonce – mentionner quelque part le prix de la location. Avez-vous fixé ce prix ? Et que se passe-t-il si vous ne vous conformez pas à cette exigence ?

Que dit la loi ?

Si vous louez une maison ou un appartement et que vous posez une affiche sur la partie fixe des fenêtres (ou que vous mettez une annonce sur un site immobilier comme Immovlan.be), vous devez faire mention du loyer que vous demandez. Il en va de même si vous placez une annonce dans un magazine.

Outre le loyer, vous devez également mentionner les frais communs (charges). Cette règle ne vaut pas si la location n’est pas destinée à l’hébergement de votre locataire (comme par exemple si vous louez un espace destiné à la vente au détail). Pour les logements étudiants et les séjours week-end, cette obligation s’applique également.

Les sanctions.

Si vous contrevenez à cette obligation, vous risquez alors une amende.

Elle peut être imposée par la commune où se situe le bien dans le cadre des amendes GAS. Toutes les communes n’appliquent pas cette réglementation. Toutefois, ces dernières vérifient de plus en plus si le bailleur se conforme ou non à la réglementation.

 

Pouvez-vous vous écarter du prix annoncé ?

Vous pouvez parfaitement décider de louer votre maison à un prix plus bas que celui que vous avez annoncé.

Dans certains cas, il est également possible de demander un prix plus élevé.

Cela se peut par exemple s’il y plusieurs locataires potentiels et que chacun est prêt à payer le loyer demandé.

Dans ce cas, vous pouvez laisser les locataires potentiels vous faire des contre-propositions et louer finalement à celui qui est prêt à payer le plus.

Par contre, ce que vous ne pouvez pas faire avec un locataire potentiel (avec lequel vous ne souhaitez pas traiter), c’est de lui dire que le prix indiqué sur votre affiche n’est en fait pas correct et que le loyer est en réalité beaucoup plus élevé.