Votre ancien locataire n’a pas changé l’adresse de son domicile. Que faire?

04-12-14 - Immovlan.be

Si votre ancien locataire n’a pas changé l’adresse de son domicile, cela peut causer des problèmes à vos nouveaux locataires. Vous pouvez résoudre ces problèmes assez facilement.

Nécessité du changement

Si vous vous séparez de l’ancien locataire, il doit changer de domicile. Cependant, il y a parfois des locataires qui ne le font pas. De cette façon, ils espèrent par exemple échapper à leurs créanciers. Ils disparaissent comme s’ils s’étaient enfuis.
Pour votre nouveau locataire, cela peut causer des problèmes. Par exemple, des huissiers de justice peuvent encore venir sonner chez “l’ancien locataire”. Dans le pire des cas, un huissier de justice pourrait même pénétrer dans la résidence, changer la serrure et saisir les biens de votre nouveau locataire.

Demandez la suppression

Imaginez que votre ancien locataire n’a pas modifié l’adresse de son domicile, informez-en l’administration communale.
Vous pouvez demander à ce qu’un fonctionnaire procède à cette suppression. L’officier de police local permettra de déterminer que la propriété est abandonnée ou qu’un nouveau locataire y réside. La décision de retrait est prise par les échevins.
Votre nouveau locataire peut églement mettre un tel processus en oeuvre.

Et en attendant ?

La procédure de suppression officielle peut prendre un certain temps. Pendant ce temps, le nouveau locataire peut afficher une note sur la porte d’entrée de son domicile indiquant que le locataire précédent ne vit plus à cette adresse. Un huissier voyant cette note sera moins enclin à rentrer dans la maison.
S’il y a une notification de l’huissier de justice destiné à l’occupant précédent, avisez le cabinet de l’huissier qu’il n’habite plus ici.