3 solutions pour obtenir votre loyer payé à temps

16-01-15

Si vous avez mis votre maison en location, il est important que votre locataire paie le loyer à temps. Sélectionnez donc soigneusement votre locataire (sans discrimination*) et réagissez de façon appropriée si vous ne recevez pas le paiement en temps utile.


Prenez vos précautions

Sélectionnez soigneusement votre locataire. Vous pouvez lui demander qu’il vous montre une fiche de paie. Mettre plus de détails dans le bail que le loyer à l’avance (indiquez par exemple qu’il doit être payé le 5 du mois auquel il se rapporte).

Vous pouvez également demander que votre locataire paie le loyer par prélèvement automatique. En outre, vous pouvez déterminer dans le bail qu’en cas de retard de paiement, vous pouvez légalement réclamer au locataire qu’il paye les intérêts dus et, éventuellement, une compensation limitée. Cependant n’exagérez pas.


Suivez régulièrement les paiements

Imaginez que votre locataire ne paie pas en temps utile, veuillez alors communiquer avec lui. Si un appel téléphonique ou un courriel ne suffisent pas, alors vous pouvez le mettre en défaut en lui écrivant. Si cela n’a toujours aucun effet, envoyez une lettre recommandée à votre locataire où vous l’invitez encore à procéder au paiement du loyer de votre propriété.

Devant un tribunal ?

Si cela n’aide pas non plus à résoudre le problème, vous pouvez assigner votre locataire devant le juge de paix. Ce n’est pas obligatoire. L’avantage d’une telle tentative de réconciliation, c’est que vous pouvez l’engager vous-même sans que cela implique de coûts. Si votre locataire ne se présente pas à la tentative de conciliation ou que vous ne parveniez pas à un accord, alors cette mesure ne vous aura rien coûté.

Vous pouvez également engager une procédure « réelle » devant le juge de paix. Pour ce faire, il vaut mieux recourir à un avocat. Votre avocat peut alors demander le paiement des arriérés de loyer. Il peut également traiter d’autres questions telles que la résiliation du bail et les frais qui lui sont associés.

*Lire notre article à ce sujet: Vous pouvez choisir, mais ne discriminez pas

Texte : Jan Roodhooft, avocat


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.