Êtes-vous toujours obligé de prendre un avocat lors d’un litige locatif ?

09-07-15

Lorsqu’un différend avec votre locataire est porté devant le juge de paix, vous n’êtes pas nécessairement dans l’obligation de faire appel à un avocat. Vous pouvez vous présenter vous-même devant le tribunal ou bien vous faire représenter par votre conjoint, un parent proche ou un ascendant.

Votre locataire ne règle pas son loyer à temps ou n’entretient pas votre habitation. Vous l’avez sommé en vain de faire le nécessaire. Vous pouvez dans ce cas entamer une procédure devant le juge de paix.

Un avocat n’est pas indispensable

Pour une telle procédure, vous n’êtes pas nécessairement obligé de faire appel aux services d’un avocat. Vous avez le droit de vous défendre vous-même. Lors d’affaires portées devant le juge de paix, vous pouvez en outre envoyer un membre de la famille qui vous représentera. La loi dit en effet que, devant le juge de paix, au tribunal de commerce ou au tribunal du travail, vous pouvez vous faire représenter par votre conjoint, un parent proche ou un ascendant. Si vous voulez le faire, vous êtes dans l’obligation de fournir au membre de la famille en question une procuration par écrit.

Une certaine expérience est requise

Tenez bien compte du fait qu’entamer une procédure au tribunal n’est pas si simple. Ainsi, vous devez tout d’abord vous attendre à de nombreuses formalités que vous devez suivre à la lettre. De plus, il est important de savoir exactement ce que vous allez réclamer au tribunal. Il est donc conseillé d’aller seul au tribunal (ou bien d’envoyer un membre de la famille) seulement si l’on dispose suffisamment d’informations. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de faire appel à un avocat. Au préalable, mettez-vous alors bien d’accord avec lui à propos du coût exact de son intervention.

Texte : Jan Roodhooft, avocat (www.ra-advocaten.be)