Comment aménager une terrasse idéale

8/04/2016

Maintenant qu’on peut à nouveau profiter de la vie à l’extérieur et que le jardin est repris en main, vous pouvez aussi vous attaquer à la terrasse. Ou peut-être entamez-vous une nouvelle construction, dont la terrasse reste à aménager. Récapitulons en tout cas quelques conseils de base. 

 

Dans la phase du gros oeuvre

 
Réfléchissez bien au préalable à l’affectation et à la localisation de votre terrasse. Si vous ne disposez que d’un espace limité, alors une terrasse multifonctionnelle peut faire l’affaire. Peut-être pouvez-vous même utiliser une partie de l’allée comme terrasse ? Un carport peut parfaitement faire office de terrasse couverte ! 
 
Soyez en tout cas prudent au moment de couler du béton. Cela peut s’avérer bien pratique durant la phase du gros oeuvre, mais vos possibilités s’en trouvent limitées par la suite. Il arrive souvent qu’on coule juste un peut trop de béton et qu’on ne puisse plus faire ce qu’on veut. 
 

Le matériau de la terrasse 

 
Optez pour des matériaux durs et résistants à l’usure, vous pourrez en profiter bien plus longtemps. La pierre naturelle, le carrelage en céramique, les clinkers… les options ne manquent pas. Si vous avez un peu moins de budget à y consacrer dans la phase de démarrage, alors un granulat peut offrir la solution. Vous pourrez toujours l’utiliser comme fondation par après. 
 
Quelques aspects à certainement garder à l’esprit : 
 
1. La hauteur de la terrasse 
 
Veillez à ce que la terrasse reste absolument en-dessous de la coulisse ventilée du mur creux. Sinon le fonctionnement de cette coulisse peut être complètement perdu. 

2. L’écoulement des eaux de la terrasse
 
Une terrasse doit toujours être aménagée de façon à ce que l’eau coule de la maison vers le jardin. Un dénivelé de 1 à 2 cm par mètre est recommandé. Une chape de béton ou un substrat drainant font souvent office d’évacuation. 
 
3. Attention au carrelage 
 
Mieux vaut ne pas coller des pavés ou des matériaux pierreux directement sur la chape de béton. En fait ce n’est pas une option non plus avec le ciment. L’eau viendrait à stagner et pourrait geler en hiver au détriment de la stabilité. Optez pour un lit de sable sur une couche de fondation perméable. 
 
4. Prévoyez une bordure
 
Cet élément linéaire en béton prévient les glissements et les affaissements. La bordure maintient les carreaux bien en place. 
 
 

Texte : Kevin Stickens