Hiver doux : quelles conséquences pour votre jardin ?

Les températures clémentes du mois de décembre et de janvier peuvent-elles avoir des conséquences sur votre jardin ? Et si oui, lesquelles ? On voit cela avec vous !

On nous a remonté quelques phénomènes exceptionnels, comme des plantes toujours en fleur ou des végétaux qui bourgeonnent de manière bien trop précoce… De manière générale, un hier doux n’est pas une bonne chose pour votre jardin et surtout, pour les vergers.

Une période de dormance stoppée trop tôt peut se révéler catastrophique en cas de fortes gelées par la suite. On pense notamment aux fruits des arbres, mais également à l’écorce de ces derniers qui peuvent connaître une « gélivure » sur leur tronc, soit une fente qui affaiblit l’arbre.

De plus, un hiver doux ne permet pas d’enrayer le développement des certains parasites, comme les pucerons, certains champignons, voire les mauvaises herbes. Tous ces éléments peuvent en effet continuer à se développer, surtout au-delà de 5 degrés. Au printemps, il faudra donc désherber plus tôt que d’habitude !