Ce matériau 100 % naturel est le roi de l’isolation !

28/05/2020

On l’avait presque oublié et pourtant, il revient en force dans les habitations… Voici le chanvre !

PENTAX Image

Le chanvre est une plante annuelle de la famille des cannabacées. Facile à cultiver, elle pousse rapidement et peut générer des plants pouvant atteindre 4 m de hauteur ! Une espèce végétale aux multiples propriétés qui produit des fibres très solides, à partir desquelles on fabrique de la corde, du textile ainsi que de la laine de chanvre.

Non contente d’offrir une très bonne isolation thermique, la laine de chanvre se démarque aussi par sa résistance naturelle à l’humidité, elle est donc parfaite pour isoler une habitation, été comme hiver. En outre, le chanvre est aussi un purificateur d’air, puisqu’il absorbe le CO2 et peut être cultivé quasiment n’importe où. Autant de caractéristiques qui en font l’un des meilleurs isolants sur le marché.

Rouleaux ou panneaux

La laine de chanvre est proposée sous deux formes : des panneaux isolants faciles à poser ainsi qu’à tailler, ou en rouleaux. Ce sont généralement les premiers qui sont privilégiés car faciles à assembler, ce qui permet entre autres d’éviter les ponts thermiques. Les panneaux sont proposés en différentes épaisseurs, qui vont de 3 à 19 cm. Les rouleaux pour leur part vont de 3 à 8 cm. L’idéal pour isoler une toiture inclinée, un plancher, un plafond ou encore un mur.

Enfin, si la laine de chanvre est principalement utilisée pour ses qualités d’isolant thermique, elle est aussi un excellent isolant acoustique. Cerise sur le gâteau : elle est totalement recyclable, n’irrite nullement les voies respiratoires ou la peau, n’a pas d’odeur, résiste aux moisissures et aux bactéries et n’attire pas les parasites.

Et les inconvénients ?

Quasiment parfaite, la laine de chanvre redoute néanmoins une humidité excessive, qui va lui faire perdre ses propriétés isolantes. Du coup, il est déconseillé d’utiliser ce matériau dans les pièces très humides comme la salle de bain ou la cave. Une membrane d’étanchéité peut néanmoins être placée afin de protéger cet isolant naturel.