Refinancer votre crédit hypothécaire : les points à tenir à l’oeil

18-03-21

Le nombre d’emprunteurs qui renégocient leur emprunt hypothécaire auprès d’une banque concurrente part à nouveau à la hausse. Voici les points à prendre en compte avant de se lancer ! 

Avant toute chose, il faut savoir que :

  • Pour qu’un refinancement d’emprunt hypothécaire soit intéressant, la durée de remboursement de votre crédit hypothécaire doit encore être d’au moins 10 ans. 
  • En outre, il faut aussi que la différence de taux annuel soit de minimum 1 % entre votre taux actuel et celui que vous pourriez obtenir. 
  • Enfin, il est capital de comparer des produits similaires et donc, par exemple, un taux variable avec un autre taux variable. 

Taux variables

À propos des taux variables justement, ne vous jetez pas trop vite sur cette possibilité car ceux-ci sont actuellement intéressants. En effet, choisir une formule à taux variable quand les taux sont au plus bas, c’est risquer de voir le montant de votre mensualité grimper en flèche lorsque les taux d’intérêt repartiront à la hausse. Il est important de garder ce facteur à l’esprit.

Que dit votre banquier? 

Autre conseil : avant de courir auprès de toutes les banques et de tous les courtiers, négociez d’abord avec votre banquier actuel ! Celui-ci fera peut-être un geste commercial en diminuant le taux de votre crédit. Sachez néanmoins que vous aurez très certainement des frais de dossier et une indemnité de remploi à régler (celle-ci se calcule sur base du solde qui reste à rembourser, que l’on multiplie par le taux d’intérêt puis par 3/12). 

De multiples frais !

Si votre banque actuelle ne fait aucun geste en votre faveur, vous pouvez alors prendre contact avec d’autres organismes financiers. Pour juger de l’intérêt de l’opération, il convient, ici aussi, de s’assurer qu’elle est financièrement intéressante, en sachant que les frais de refinancement d’un emprunt sont loin d’être négligeables ! Ceux-ci sont en effet multiples, allant de l’indemnité de remploi (cf. supra) aux frais de mainlevée en passant par des frais de dossier et le coût lié à l’adaptation de votre assurance solde restant dû. Si une nouvelle hypothèque est nécessaire, vous devrez également régler des frais de notaire.

En moyenne, les frais de refinancement peuvent grimper à 9.000 € pour un emprunt de 200.000 € !

François Piette