Le chiffre du jour concerne les enfants : 20 %

9/11/2020

Non, il ne s’agit pas du taux d’absentéisme en période scolaire…

Avec la maison, l’école est le théâtre d’au moins 20 % des accidents avec blessures chez les enfants qui sont en âge d’être scolarisés. Mieux vaut donc être couvert par une police d’assurance spécifique !

Chaque année, un élève sur douze est victime d’un accident à l’école nécessitant une assistance médicale. Sans surprise, à l’école primaire, c’est la cour de récréation qui est le lieu où le plus grand nombre d’incidents sont à déplorer. Pour ce qui est de l’école secondaire, le même phénomène se produit plutôt durant les cours d’éducation physique. Autre statistique intéressante : à l’école primaire, les fractures constituent près de 17 % des accidents tandis que les traumatismes dentaires tournent autour des 10 %.

Qui prend les frais en charge ?

On le sait, le tarif des frais médicaux peut rapidement s’envoler pour atteindre des sommets. Les conséquences financières d’un accident peuvent donc être très lourdes, que cela soit pour la victime de l’accident (surtout lorsqu’il y a des lésions graves) ou pour le responsable de l’accident (un copain de classe, un enseignant voire la direction de l’école), qui devra supporter les frais consécutifs aux dommages subis par la victime.

Si toute école se doit de souscrire une assurance scolaire (qui comprend un volet assurance accidents et un volet assurance responsabilité), tout parent ayant des enfants scolarisés dans le primaire et le secondaire devrait en faire de même afin de se couvrir.

Parents responsables ?

À ce titre, l’assurance RC Familiale est un impératif pour tout ménage comptant un ou plusieurs enfants. Il faut en effet noter que dans certains cas, un élève (ou ses parents), peut être considéré comme responsable d’un dommage occasionné dans le cadre de l’école. En fonction du cas de figure, il peut être reproché aux parents une « faute d’éducation ». Dans de telles circonstances, l’assurance responsabilité de l’école n’interviendra pas et l’élève et ses parents devront donc supporter les frais. Contracter une police RC Familiale a donc tout son sens lorsqu’on a des enfants.

En outre, vous avez aussi intérêt à compléter cette police par une protection juridique (PJ). Une garantie qui peut s’avérer très utile si l’enfant est victime d’un accident à l’école, pour lequel une personne pourrait être désignée comme responsable. La PJ assistera alors la famille sur le plan juridique et financier, afin d’obtenir une indemnisation totale des dommages, quitte à aller devant les tribunaux !