Réaménager son salon : 3 erreurs classiques à éviter

08-05-18 - Immovlan.be

C’est le lieu de vie par excellence et en le réaménageant, vous changez votre quotidien. Et pour que ce dernier devienne réellement agréable, évitez les trois erreurs ci-dessous !

Première erreur : N’en faites surtout pas trop !

Inutile de surcharger votre salon ou votre living. N’ayez pas peur du vide : c’est justement ce qui donnera une sensation d’espace à votre salon. Si vous ne savez plus tourner autour de votre table ou si vous devez contourner des objets avant de vous installer dans votre canapé, c’est que clairement, il est temps de faire du nettoyage par le vide en sélectionnant ce qui est indispensable de ce qui ne l’est pas !

Deuxième erreur : Pensez aux personnes, pas aux objets

Pensez d’abord à la circulation et à l’installation des personnes dans votre salon, avant de penser à mettre certains objets en évidence. Concrètement, cela signifie qu’il est largement préférable de songer à l’emplacement de votre table et de votre canapé, avant de penser à votre télévision ou à votre chaîne hifi. Ce qui ne veut pas dire qu’aucun compromis n’est possible : la télévision ne peut être placée n’importe où, notamment à cause des risques de réflexion de la lumière.

Troisième erreur : Attention aux prises !

Avez-vous pensé à laisser les prises, interrupteurs et autres vannes de radiateur accessibles ? Pensez également à l’ouverture des fenêtres et des portes qui ne doivent rien rencontrer sur leur chemin.

Vous l’aurez compris, réaménager son salon, en prenant tous ces critères en compte, peut ressembler à une partie de Tetris ! Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle…


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.