Coronavirus | Crédit hypothécaire : Voici comment reporter le payement !

Les modalités du report de paiement pour une période maximale de six mois des crédits hypothécaires et des crédits aux entreprises dans le cadre de la crise du coronavirus sont désormais connues.

Les particuliers financièrement touchés pourront geler durant six mois maximum le remboursement de leur emprunt hypothécaire, dont la durée sera prolongée de la période correspondante. « Toutes les banques s’y tiendront », a assuré Alexander De Croo. Seuls les particuliers et entreprises ou organisations financièrement touchés par la crise du coronavirus et remplissant les conditions d’octroi peuvent demander un tel report.

Pas de frais de dossier !

Les banques s’engagent en outre à ne pas imputer les frais de dossier ou les frais administratifs habituels. Le secteur financier entend par ailleurs accorder une attention particulière à ceux qui sont le plus lourdement touchés par la crise actuelle. Les emprunteurs dont les revenus nets mensuels sont inférieurs à 1.700 euros pourront dès lors bénéficier d’un report de paiement sans que les intérêts qui l’accompagnent ne soient dus. La banque assumera cette situation. A contrario, les personnes disposant d’un coussin d’épargne supérieur à 25.000 euros, à l’exclusion de l’épargne-pension, n’entreront pas en ligne de compte.

Jusqu’à quand ?

Le report pour six mois au maximum peut être obtenu pour les demandes introduites jusqu’au 30 avril inclus, poursuivant donc ses effets jusqu’au 31 octobre au plus tard. Cette date butoir sera la même pour les requêtes soumises après la fin avril. Une personne introduisant en juin une demande de report de paiement de son crédit peut encore en bénéficier pour quatre mois (juillet – août – septembre – octobre), illustre Febelfin.

Toute personne qui pense remplir les conditions pour pouvoir demander un report de paiement est invitée à prendre contact avec sa banque dès que possible. Les détails de ces mesures figurent également sur les sites internet des institutions bancaires et de Febelfin. Les remboursements de crédits effectués au cours des derniers jours ne peuvent donc être récupérés. “La rétroactivité n’est pas possible“, confirme Johan Thijs.

C’est une opération énorme pour les banques car, théoriquement, 55% de tous les crédits hypothécaires sont éligibles, selon le président de Febelfin. De son côté, le ministre des Finances a relevé le cas “assez unique” de la Belgique et souligné les efforts consentis par le secteur financier “qui montre son engagement à aider à traverser cette période difficile“.