L’assurance vol : est-elle indispensable ?

25-10-18 - Immovlan.be

Malgré le fait que vous ayez pris toutes les précautions pour éviter les cambriolages au domicile, elles ne suffisent parfois pas à vous en prémunir….

Une bonne assurance vol, insérée dans la police d’assurance « habitation » est souvent conseillée pour recevoir une indemnisation correcte comme le souligne Alain, banquier et assureur : « Cette garantie vol indemnise non seulement les objets volés mais aussi les dégâts causés par le cambrioleur pour pénétrer dans votre domicile. Les biens détériorés comme les portes intérieures, les bris d’armoires (vitrées ou non) sont également inclus. La garantie vol fait partie de l’assurance habitation si vous décidez de l’y inclure ».

Dans quels cas intervient-elle ?

L’assurance vol interviendra dans différentes situations : l’effraction, l’escalade, l’utilisation de fausses clés, l’usage de clés volées ou perdues. Elle sera aussi active lorsque le voleur se sera laissé enfermer dans le bâtiment ou au cours d’un vol avec violence sur la personne assurée (home jacking).

Quand n’intervient-elle pas ?

Votre assurance n’interviendra cependant pas dans des situations bien précises : « La disparition simple d’objets, le vol de choses se trouvant à l’extérieur du bâtiment, sauf si elles ont été reprises dans le contrat d’assurance. Le vol de véhicule (de plus de 49cc) ainsi que les bateaux, remorques, caravanes se trouvant dans le garage est exclu. Ils font normalement l’objet d’assurances spécifiques. Le vol d’animaux domestiques, de parties d’immeubles telles que vitraux, cheminées, escaliers qui ont dû être détachées de leur support. Enfin, les objets disparus, alors qu’aucune trace d’effraction ou de vandalisme n’a été constatée, ne seront pas non plus remboursés ».

Quels biens sont-ils couverts ?

A contrario, les biens se trouvant dans le logement sont couverts en cas de vol : « Il s’agit du mobilier, des vêtements, de l’électroménager, des appareils électriques… Si vous disposez d’objets précieux, vous devrez impérativement en informer votre courtier afin qu’ils en prennent note. Cela englobe les bijoux, les objets d’arts, de collections… ». Les objets endommagés ou détruits sont également couverts.

Quelles sont les conditions ?

Vous devez également occuper l’habitation de manière régulière : « Ou alors, des conditions particulières pourront vous être imposées par l’assurance. Cela peut consister en l’installation d’un système d’alarme ou une majoration de votre prime. Ce n’est pas illogique dans la mesure où un logement souvent inoccupé augmente sensiblement le risque d’être visité par des rôdeurs ».

L’alarme, est-elle obligatoire ?

L’installation d’un système d’alarme pourra, dans certains cas être imposée par la compagnie d’assurances. « Cela peut effectivement dépendre de la commune où vous résidez, la nature de l’occupation (régulière ou pas), la situation de votre logement par rapport à une autre habitation (logement contigu) et aussi de l’importance du bien à assurer. »

Non, cette assurance n’est pas obligatoire et elle fait souvent fort grimper le montant de votre prime. Toutefois, elle assure une certaine tranquillité d’esprit, surtout si votre habitation compte quelques objets de valeur…