Êtes-vous placé sur liste noire si vous ne remboursez pas votre emprunt comme il se doit ?

24-06-15

Si vous ne remboursez pas correctement votre prêt hypothécaire, vous risquez de finir sur liste noire. Vous en serez retiré un an après que vos arriérés ont été apurés.

Beaucoup de gens ne parviennent pas (plus) à rembourser correctement leur prêt hypothécaire. Cela peut être dû au fait qu’il a été trop emprunté initialement, à une maladie, à une perte d’emploi, à des difficultés conjugales, etc.

Sur liste noire ?

Si vous ne remboursez pas correctement votre prêt, vous pouvez être placé sur liste noire. Il devient alors plus difficile (impossible) de contracter un nouvel emprunt. Si vous êtes emprunteur hypothécaire, vous figurerez sur la liste des mauvais payeurs si vous ne payez pas le montant ou payez un montant incomplet dans un délai de trois mois après la date d’échéance. La même chose arrive si un montant dû n’est pas, ou pas entièrement, payé dans le mois suivant une notification par lettre recommandée. Vous serez informé par écrit que vous êtes sur liste noire.

Vous disparaîtrez de la liste noire un an après que les arriérés ont été apurés. Si vous ne régularisez pas vos arriérés, alors la dette en souffrance ne disparaîtra des fichiers qu’au bout de dix ans, à compter de la date du premier enregistrement de défaut de paiement.

Plus d’informations peuvent être trouvées sur le site : https://www.nbb.be/fr/centrales-des-credits/la-centrale-des-credits-aux-particuliers

Comment éviter cela ?

S’il vous arrive de vous retrouver en difficulté financière, veuillez s’il vous plaît communiquer avec votre banquier afin d’essayer de trouver une solution ensemble. Ainsi, par exemple, vous pouvez demander d’étaler le prêt sur une période plus longue ou, pour gagner du temps, vendre votre maison et par exemple, dans l’intervalle, avoir seulement besoin de payer les intérêts. Veuillez s’il vous plaît noter que, si vous ne pouvez pas à trouver de solution, la banque peut résilier le prêt et, le cas échéant, procéder à la vente publique de votre maison. Toutefois, la banque doit se plier à des règles strictes.

Texte : Jan Roodhooft, avocat (www.ra-advocaten.be)

 


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.