La Ligue des Familles pour une révision de la politique du logement

17-10-11

La structure familiale a considérablement évolué ces dernières années. Mais d’après le Directeur général de la Ligue des Familles, la politique du logement n’a pas suivi la tendance. Tout l’aménagement du territoire serait à revoir, les maisons bruxelloises typiques du début du 20e siècle étant les plus adaptées aux modes de vie actuels.

Les maisons de 1900 mieux adaptées aux familles de 2011

Les jeunes quittent de plus en plus tard lecocon familial, le nombre de familles recomposéeset de seniors explose; bref, la structure de la famille belge est en pleine mutation, mais pas la structure de l’immobilier. Ainsi, l’image de la grande maison 4 façades a encore la cote, alors que ces habitations sont souvent éloignées de tout service, énergivores et, surtout, non modulables.

D’après la Ligue des Familles, il s’agirait d’aller au-delà de l’image de la maison intergénérationnelle et d’adapter le logementà la vie contemporaine; les maisons centenaires typiques de Bruxelles (3 étages et un couloir de côté) paraissent en ce sens mieux adaptées.

Vers une modularité obligatoire et un loyer type ?

Parmi les solutions avancées par la Ligue des Familles, une modularité obligatoire des nouvelles constructions, comme cela se fait désormais en matière d’économie d’énergie.

En outre, l’accès à l’immobilier à Bruxelles est rendu difficile par une trop large fourchette de prix, entre types d’habitation et entre communes de la Région ; d’après la Ligue, fixer un loyer de référence pour un type donné d’habitation permettrait d’améliorer l’accessibilité au logement bruxellois.

Source: Lesoir.be

Image: Zoltán Jánosi (Flickr)