Pharmacie à la maison : Voici 8 éléments qu’elle doit absolument contenir !

4/06/2020

Les petits bobos du quotidien sont fréquents, particulièrement lorsqu’on est du genre actif ou quand le ménage se compose d’enfants. Il convient donc de disposer d’une trousse de secours bien équipée ! Voici les éléments qu’elle doit contenir afin de pouvoir parer à toute éventualité !

L’équipement de base

L’essentiel d’une pharmacie domestique, c’est avant tout quelques accessoires et du petit matériel. Celle-ci doit contenir des sparadraps, un thermomètre, une pince à épiler (qui fera merveille pour les échardes), une paire de ciseaux dédiée à la pharmacie (pour par exemple couper les pansements), un tire-tic (surtout si vous habitez à la campagne, en lisière de forêt ou que vos sorties au parc sont régulières) et quelques compresses de gaze stériles. A défaut de sparadraps, vous pouvez également opter pour une bande de pansement à découper, plus économique.

Un bon antiseptique local

Pour désinfecter les égratignures voire les plaies, un bon antiseptique s’impose. Liquide, spray voire pipettes individuelles, il peut prendre différentes formes. Pour les adultes, un flacon d’alcool dénaturé fera parfaitement l’affaire. Pour les enfants qui n’aiment pas que ça pique, on privilégiera un antiseptique incolore (afin de pouvoir surveiller l’évolution de la plaie). Dans tous les cas, n’associez jamais plusieurs antiseptiques locaux !

Une pommade pour les chutes et contusions

En cas de chute violente, il est recommandé de vous rendre aux urgences, surtout s’il y a eu perte de connaissance ou qu’il y a un changement de comportement. Pour les entorses et les petites chutes, qui occasionnent des bleus et des bosses, on ne peut que recommander une pommade à l’arnica. Cette plante, utilisée depuis plusieurs siècles dans le traitement des contusions, a une action antidouleur et anti-inflammatoire.

Une crème contre les piqûres

L’arrivée de l’été rime avec le retour des moustiques et donc des piqûres. Ici, c’est une crème ou un gel anti-démangeaison qui fera l’affaire. En fonction de l’âge de vos enfants, demandez conseil à votre pharmacien avant d’opter pour un produit en particulier. En outre, comme il vaut mieux prévenir que guérir, vous pouvez repoussez les moustiques à l’aide de quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle, posées sur l’oreiller lors du coucher. Un traitement aussi naturel qu’efficace !

Du sérum physiologique

Pour les petits maux qui touchent les yeux et le nez, le sérum physiologique est l’allié parfait car dénué de tout effet secondaire. Il peut par exemple vous aider à retirer un insecte ou un grain de sable des yeux.

Haro sur la diarrhée !

Les petites indigestions sont courantes et souvent source de diarrhée. Un médicament antidiarrhéique est donc indispensable. Si vous vivez avec des enfants en bas âge, une boîte de sachets de solution de réhydratation peut également être indiquée, notamment en cas de gastro-entérite.

Douleur et fièvre : paracétamol !

Pour lutter contre ces deux malaises, optez pour le paracétamol, notamment disponible sous forme générique. Dans la mesure du possible, évitez par contre les anti-inflammatoires du type ibuprofène qui sont la source de nombreux effets secondaires.

Et pour les brûlures ?

Entre les coups de soleil et les incidents domestiques, les petites brûlures nous touchent régulièrement et peuvent le plus souvent être traitées à domicile. Pour les brûlures superficielles, vous pouvez opter pour un gel du type Osmo Soft ou Lamiderm, mais aussi pour du gel à l’aloe vera. Cette dernière est aussi à même de calmer les irritations et les démangeaisons.

Notez que cette liste ne prend pas en compte vos traitements médicaux spécifiques ! Il est aussi recommandé d’avoir le numéro de téléphone de votre médecin généraliste sous la main, tout comme celui des urgences (112).