Entretenez-vous votre chaudière ? nos conseils.

12/10/2012

 Avez-vous pensé à entretenir votre chaudière avant l’hiver ? En plus d’être bien utile, c’est surtout obligatoire…

Saviez-vous qu’une chaudière mal – ou non– entretenue risque cinq fois plus de pannes tandis qu’elle pourrait rendre l’âme deux ou trois fois plus vite.

Il y a en outre un danger mortel lié au monoxyde de carbone, tandis qu’elle consommera moins (8 à 12%) si elle est bien entretenue.

Tout cela a poussé l’Etat à légiférer et l’entretien de la chaudière est devenu obligatoire.
La loi n’est toutefois pas la même pour une chaudière au mazout et une chaudière au gaz.

Entretien annuel pour une chaudière au mazout.

C’est un arrêté royal datant du 6 janvier 1978 qui reprend l’obligation d’entretenir sa chaudière au mazout.

On peut y lire que l’appareil doit être contrôlé tous les 12 à 15 mois.

La cheminée doit être ramonée, les circuits de gaz de combustion doivent être nettoyés. Le brûleur, lui, doit être vérifié, correctement réglé et subir un essai de contrôle par un technicien agréé par le Ministère de la santé publique de la Région dont dépend votre habitation.

Celui-ci prendra en outre des mesures de la dépression dans la cheminée, de l’indice de noircissement des fumées, de la teneur en dioxyde de carbone et de la température des fumées. Il calculera aussi le rendement de combustion.

Pour le ramonage, le nettoyage et la vérification de l’étanchéité, vous pouvez faire appel à un technicien agréé, à un ramoneur ou à une entreprise spécialisée.

L’entretien coûte en général entre 150 et 200 €.

L’obligation d’entretien d’une chaudière au gaz dépend de la Région.

La Région wallonne impose l’entretien des chaudières au gaz tous les 3 ans pour les modèles affichant une puissance supérieure à 20 kW. Cet entretien doit être effectué par un technicien agréé par la Région.

A Bruxelles, il n’existe pour l’instant pas d’obligation d’entretien. L’Association Royale des Gaziers Belges (ARGB) recommande cependant un entretien des appareils à gaz tous les deux-trois ans.

En Région flamande
un ramonage de la cheminée d’évacuation des gaz de combustion est obligatoire tous les 2 ans.

Parmi les actes à poser, le technicien doit contrôler la bonne ventilation de la pièce où se trouve la chaudière et l’évacuation correcte des fumées. Il vérifie aussi l’étanchéité de la conduite de gaz.

Des mesures liées à la composition des gaz de combustion sont prises pour contrôler leur qualité. Au cours de l’entretien, le technicien est chargé de nettoyer la cheminée et la partie située entre la sécurité de refoulement et le raccordement à la cheminée, sans oublier l’échangeur de chaleur et le brûleur.