5 astuces pour réduire l’humidité dans votre habitation

20-01-21

En hiver, on a tendance à moins ouvrir les fenêtres et à allumer plus souvent le chauffage. Des conditions idéales pour la formation de condensation et d’humidité dans nos intérieurs.

 

Murs humides, moisissures ou encore odeurs de moisi sont autant de signaux qui doivent attirer l’attention : votre habitation souffre de problèmes d’humidité ! Un taux anormal d’humidité peut rendre votre logement insalubre mais également avoir un impact très nocif pour la santé de ses occupants ! Un taux d’humidité supérieur à 50 % favorise en effet le développement de moisissures et d’acariens, ce qui concourt à booster les allergies, l’asthme, les rhinites, les bronchites et l’irritation oculaire.

Lutter contre l’humidité dans la maison est donc primordial ! Voici dès lors 5 astuces pour éviter que celle-ci n’envahisse votre habitation.

1.    Aérez autant que possible

Ventiler convenablement son logement est capital. Si ce n’est pas possible (on pense par exemple à une salle de bain qui ne dispose pas de fenêtre), recourez à des ventilateurs d’extraction qui évacueront l’humidité des pièces les plus sensibles. Lorsque la pièce dispose d’une fenêtre, aérez tous les jours durant 10 à 15 minutes, en procédant une pièce après l’autre.

2.    Si nécessaire, revoyez vos habitudes

Dans ses activités quotidiennes au sein de la maison, une personne adulte génère environ 4 litres de vapeur d’eau par jour ! Cela va de la respiration au fait de prendre un bain ou une douche en passant par cuisiner… Quelques réflexes simples vous permettront de générer moins de vapeur d’eau, à commencer par prendre des douches moins chaudes (ou plus courtes), par faire sécher votre linge à l’extérieur plutôt que dans une pièce de vie ou encore par recouvrir vos casseroles lorsque vous cuisinez et faites bouillir de l’eau.

3.    Optez pour des plantes gourmandes en humidité

Certaines plantes raffolent de l’humidité, à tel point qu’elles l’absorbent ! C’est le cas des orchidées mais aussi de l’épiphyllum, de la fougère tropicale, du tillandsia ou encore de nephrolepis.

4.    Nettoyez les bouches d’aération

Dans les pièces les plus humides, comme la salle de bain, la cuisine ou la buanderie, veillez à ce que les bouches d’aération soient toujours bien dégagées. Si elles sont sales ou obstruées, nettoyez-les à fond afin que l’air puisse à nouveau circuler normalement.

5.    Le charbon comme déshumidificateur

Dans un placard ou une petite pièce, comme un dressing, vous pouvez placer du charbon dans une boîte à chaussures ou une caissette. Le charbon a la faculté de capter et d’emmagasiner l’humidité, ce qui permet de réduire celle-ci dans les espaces clos. Veillez cependant à remplacer régulièrement le charbon de bois.