Faire ses produits d’entretien soi-même

24/03/2011

C’est fou ce que la vie est dangereuse. À en croire les fabricants de produits d’entretien, une armée de microbes redoutables ne demande qu’à se reproduire dans les recoins de nos habitations. Résultat : de nos jours, chaque ménage belge utilise plus de 12 litres de produits de nettoyage par an, en moyenne, pour récurer son habitation.

Soyons de bon compte. Tant à la maison que dans les lieux publics, l’amélioration de l’hygiène est probablement l’un des grands acquis du progrès de ces dernières décennies. Mais, même s’ils n’en constituent qu’une petite partie (3 %), les produits de nettoyage domestique et leurs emballages font partie des produits dangereux dont les effets sur la santé ne doivent pas être sous-estimés.

Ainsi, au Centre antipoisons, les produits ménagers sont à l’origine d’un appel sur trois liés à une intoxication. Le plus souvent à notre insu, nos domiciles recèlent de véritables petites bombes pour notre santé, mais aussi pour notre environnement. Un exemple ? L’hydroxyde de sodium, souvent présent dans les déboucheurs et les nettoyants pour fours, est un produit particulièrement corrosif et agressif, susceptible de causer des brûlures et de graves lésions aux yeux. Autre illustration : lorsque de l’eau de Javel est mélangée à des produits aussi courants qu’un nettoyant pour WC ou un détartrant, un nuage toxique de gaz chloré peut se dégager et mener à des irritations respiratoires. Le Centre antipoisons enregistre, à lui seul, près de mille cas annuels d’intoxication à l’eau de Javel…

Lisez la suite de l’article sur le site Lesoir.be