Changement climatique : comment adapter votre maison ?

8/11/2021

Le changement climatique est une réalité qui ne peut plus être niée. Aujourd’hui, l’architecture bioclimatique tend à prendre avantage d’un site et de son environnement pour rendre l’habitat aussi agréable que possible et ce, toute l’année. Concrètement, que vous partiez sur du neuf ou vers une rénovation, que faut-il prendre en compte pour adapter votre maison au climat du futur ?

1. Apporter du soleil en hiver, protéger de la chaleur en été

Seule une façade orientée au sud, accompagnée de larges baies vitrées offre des possibilités de chauffage passif de votre maison en hiver. Pour enrayer tout risque de surchauffe en été, les volets et autres auvents sont conseillés. Mais pas seulement : les arbres, les buissons et les haies peuvent également constituer une barrière naturelle contre le soleil. Une maison très bien isolée protège non seulement la maison du froid, mais aussi de la chaleur !

2. Répartir judicieusement la chaleur

Vous voulez éviter la surchauffe ? Optez pour un système de ventilation double flux. Ce système garantit un équilibre thermique entre les différentes pièces. Vous créez ainsi une circulation d’air naturelle. Notez que lors des canicules, ce système peut atteindre ses limites : c’est pourquoi il existe un bypass pour les échangeurs de chaleur. Ce système, mesurant les températures extérieure et intérieure, adapte la ventilation et le bypass en fonction de la température de consigne.

3. Stocker la chaleur et la fraîcheur

En hiver, vous voulez emmagasiner le plus de soleil possible à l’intérieur, tandis qu’en été, vous voulez capter et emmagasiner la fraîcheur de la nuit, afin de contrecarrer la surchauffe pendant la journée. Comment faire ? En profitant de l’inertie thermique de votre maison et des matériaux qui la composent. Ici encore, l’isolation est déterminante. Prenez conseil auprès d’un spécialiste !

4. Rafraichir la nuit

Une fois votre maison surchauffée par le soleil, comment la rafraichir ? La clé, c’est la ventilation ! La fraîcheur de la nuit peut être d’un grand secours : si vous ventilez intensivement la nuit, la fraîcheur est stockée dans vos matériaux, ce qui signifie que votre maison se réchauffera moins le lendemain. Privilégiez donc les murs à bonne inertie et assurez-vous de pouvoir facilement et intensivement ventiler la nuit.