Bonsaï : Quel entretien pour ces plantes invraisemblables?

4/09/2020

Les bonsaïs ne sont pas des plantes comme les autres. Taillés et ligaturés tout au long de leur vie, ils subissent de multiples interventions afin de ressembler autant que possible à des versions miniatures d’arbres adultes. Et à ce titre, ils exigent des soins très particuliers.

Vu sa petite taille, le bonsaï est un arbre qui dispose d’un volume de terre particulièrement réduit pour vivre. Une caractéristique qui nécessite une grande régularité dans l’apport d’eau et de substances nutritives.

C’est un arbre !

En outre, le bonsaï étant d’abord avant tout un arbre et non une plante conventionnelle, il a besoin, comme tout arbre, d’une luminosité la plus directe possible. Pour cette raison, on placera toujours les bonsaïs d’intérieur juste face à une fenêtre bien dégagée, et pas à plus de 50 cm du vitrage, mais le plus loin possible d’une source de chaleur comme un radiateur ou un poêle.

A tourner !

En outre, afin que sa croissance soit homogène, on le tournera tous les sept jours environ. Lors des beaux jours, le bonsaï supporte parfaitement d’être sorti à l’extérieur, pourvu que la température soit supérieure à 5° pour l’ulmus parvifolia et à 12° pour toutes les autres espèces.

Attention à l’eau que vous utilisez !

Pour un bonsaï en bonne santé, il est primordial d’utiliser de l’eau contenant le moins de calcaire possible. L’eau de pluie est donc idéale, tout comme l’eau de source la moins minéralisée possible (Spa et Volvic notamment). Si vous n’avez pas d’autre choix que d’utiliser de l’eau de ville, celle-ci doit d’abord être bouillie puis filtrée.

Quelle fréquence ?

Pour ce qui est de la fréquence d’arrosage, celle-ci varie en fonction des conditions climatiques. En été, au soleil, et hiver si on chauffe beaucoup, on arrosera généralement l’arbre tous les deux jours. Par contre, en hiver ou lorsqu’il fait frais et humide, on privilégiera plutôt un arrosage hebdomadaire, à condition que le chauffage ne fonctionne pas. Veillez à ce que le drainage soit efficace, avec un pot pourvu de plusieurs trous.

Si vous partez trois ou quatre jours en vacances et qu’il fait chaud et sec, arrosez abondamment la terre de l’arbre et empaquetez ensuite le pot dans un sachet en plastique, noué à la base du tronc.

Engrais ?

Pour ce qui est de l’engrais, n’optez que pour des produits spécifiquement développés pour les bonsaïs, et non pas pour des engrais généralistes. En printemps et en été, on fertilisera tous les quinze jours, en automne et en hiver, tous les deux mois suffira. Ne donnez jamais de l’engrais à un arbre malade ou qui vient d’être rempoté !

Et la taille ?

Pour que votre bonsaï conserve sa forme et son aspect de petit arbre, il est indispensable de le tailler régulièrement afin qu’il conserve sa forme originale ainsi qu’un feuillage dru et en bonne santé. Pendant la période de croissance (printemps et été), pincez ou taillez l’extrémité des rameaux et rabattez les nouvelles pousses. Ligaturez aussi les nouvelles pousses avec du fil à bonsaï si vous souhaitez faire évoluer la forme de l’arbre.