Cactus : Evitez les erreurs classiques !

Ce qu’on appelle communément cactus peut prendre une multitude de formes et de tailles. Les règles d’entretien de ceux-ci sont néanmoins communes à la majorité des espèces.

Dans le petit monde des plantes, les cactus sont une famille à part. Ceux-ci sont presque tous des plantes xérophytes (que l’on appelle aussi plantes grasses) qui ont pour faculté de stocker dans leurs tissus des réserves de suc afin de pouvoir face aux longues périodes de sécheresse. Une famille qui couvre un vaste éventail de formes et de tailles, avec quelque 2.500 espèces réparties en près de 90 genres !

Sphériques, cylindriques, en forme de pilier, pourvus de feuilles pointues ou d’épines, il y en a pour tous les goûts ! Le plus grand des cactus (le Pachycereus pringlei) peut atteindre une taille de 19,2 m tandis que le plut petit (le Blossfeldia liliputiana) mesure 1 cm de diamètre une fois qu’il a atteint sa taille adulte.

Une plante exigeante

Beaucoup pensent que les cactus sont les plantes les plus faciles à entretenir. C’est faux ! Quantité d’eau, fréquence, période, le cactus a des exigences très particulières ! Plante charnue qui a la capacité de stocker l’eau dans ses feuilles, ses tiges ou encore ses racines, le cactus est à même d’endurer de longues périodes de sécheresse. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas les arroser, que du contraire !

Pour qu’il puisse vivre sur ses réserves, le cactus doit dans un premier temps faire le plein. Il faut donc l’arroser en période de croissance, généralement située entre le printemps et l’automne. Durant celle-ci, il faut arroser la plante dès que la motte est sèche. Les besoins en eau diffèrent si la plante est à l’intérieur ou à l’extérieur. La règle générale est d’arroser une à deux fois par mois pour les plantes placées à l’intérieur de la maison et une fois par semaine pour les plantes placées à l’extérieur.

En période de repos végétatif par contre (et donc en hiver pour la majorité des cactus), les besoins en eau sont infimes. Dans ce cas, l’arrosage doit juste permettre d’éviter le dessèchement complet du substrat.

Comment arroser ?

Le cactus déteste l’humidité car celle-ci a tendance à asphyxier et à faire pourrir ses racines. Du coup, il faut privilégier les apports généreux, afin d’humidifier la motte dans sa totalité, mais espacés dans le temps. En outre, il est impératif de ne pas mouiller les feuilles et le corps de la plante et de ne surtout pas laisser les racines dans un terreau détrempé. Les gouttelettes d’eau qui persisteraient sur le corps du cactus en plein soleil pourraient le brûler par effet de loupe.

Privilégiez du coup l’arrosage en soirée et le bassinage si le cactus est dans un pot, en laissant tremper le pot troué dans une bassine d’eau peu profonde, afin que la plante ne soit pas en contact direct avec l’eau. Retirez le pot dès que la surface du terreau devient humide et laissez-le ensuite égoutter.

Enfin, arrosez toujours vos cactus avec de l’eau tempérée et pauvre en calcaire. L’eau filtrée ou l’eau de source sont très appréciées par ce type de plantes !