Revêtement de sol en cuir : bonne ou mauvaise idée ?

10/05/2019

Quoi de plus chic et chaleureux que le cuir ? Alors, imaginez le cachet qu’offrirait ce matériau naturel comme revêtement de sol ! Mais avant d’en recouvrir intégralement votre nid douillet, pesez tout de même le pour et le contre !

Si utiliser le cuir comme revêtement de sol n’est pas neuf, opter pour ce noble matériau à la place des traditionnels parquets ou carrelages reste très exceptionnel. Ce qui rend de facto le sol en cuir très exclusif. Et donc aussi toujours très tendance !

Différents supports

Le cuir comme revêtement de sol est généralement commercialisé sous la forme de carreaux élaborés sur base d’un support en bois. Comme pour du carrelage, différentes tailles sont disponibles : 30x30 ; 30x60 ; 30x90 ; 40x40 ; 50x50 ; 60×90, etc. Notez qu’il existe aussi des lattes, comme pour du parquet, revêtues de cuir. En outre, chez certains fabricants, il est également possible de commander des dalles sur-mesure. Le cuir utilisé pour habiller ces carreaux ou lattes est sélectionné pour sa résistance. Certains fabricants utilisent, par exemple, du cuir de taureau très épais. Généralement, le cuir utilisé présente une épaisseur d’au moins 2 mm pour lui assurer une bonne résistance. Le carreau complet, ou la latte complète, avec le support atteint alors approximativement l’épaisseur d’un carrelage ou d’un parquet (de 7 à 12 mm en moyenne).

Avantages ?

Outre d’offrir un cachet inimitable à votre intérieur, opter pour un sol en cuir offre différents avantages. C’est un produit naturel, il assure un rendu luxueux, son toucher est agréable et son côté moelleux est très confortable quand on le foule. En outre, il apporte indiscutablement une touche chaleureuse et crée un effet « cocooning ». De plus, contrairement à ce que l’on pourrait penser, son entretien reste assez simple. Il suffit de passer un chiffon légèrement humide pour le nettoyer.

Inconvénients ?

Mais, bien sûr, opter pour un sol en cuir induit également quelques inconvénients. Le principal reste le prix, évidemment. Il faut compter environ 300 € du m², ce qui est loin d’être accessible à toutes les bourses. On pourra trouver des premiers prix autour des 200 € du m². Mais des demandes plus spéciales ou les plus grandes tailles de dalles peuvent facilement tirer vers les 500 €/m². Sachez, en outre, que le sol en cuir sera à privilégier surtout dans les zones de moyen ou faible passage sous peine de le voir se patiner/s’abîmer plus rapidement. Mieux vaut donc l’utiliser dans une chambre ou le salon que dans le hall d’entrée !

Le cuir est également déconseillé dans les salles d’eau. Enfin, notons que même si des versions colorées existent, le cuir « naturel » impose de choisir dans une palette de coloris relativement limitée. D’autant plus qu’assez peu de distributeurs travaillent cette matière, ce qui imposera parfois de couvrir de nombreux kilomètres avant de trouver le carreau en cuir de vos rêves !