Mastic ou silicone : que choisir ?

13/10/2021

Tant le mastic que le silicone sont utilisés pour réaliser des joints, en rénovation comme en construction. Si a priori ils se ressemblent, ces deux matériaux présentent tout de même quelques différences.

Si passer par un professionnel s’impose dans bon nombre de situations, qu’il s’agisse du gros œuvre ou de métiers pointus comme celui d’électricien, de plus en plus de personnes préfèrent mettre la main à la pâte, surtout lorsqu’on aborde les phases de finition ou de petites réparations. Reste néanmoins à opter pour les bons outils ainsi que pour les produits adéquats. Et, en la matière, connaissez-vous la différence entre le silicone et le mastic ? Non ? Alors on vous dit tout !

Polyvalents et à étaler

L’un comme l’autre sont utilisés pour colmater des fuites ou pour réaliser des joints, que cela soit au bord d’un châssis ou le long d’un carrelage dans une salle de bain par exemple. Les deux produits s’étalent et sont relativement faciles à utiliser grâce, généralement, à un pistolet dédié qui permet de mieux doser la quantité nécessaire. Une spatule sera utilisée pour uniformiser l’application du produit.

Tant le mastic que le silicone se présentent sous la forme d’une substance pâteuse, de couleur translucide lorsqu’elle est à l’état brut, à même d’adhérer à quasiment n’importe quelle surface. Les deux peuvent être utilisés à l’intérieur comme à l’extérieur (sauf indication contraire du fabricant) et, outre leur aspect physique relativement similaire, ils garantissent des réparations, des fixations et des finitions à la fois robustes et durables.

Si différents que ça ?

Malgré ces similitudes, le silicone et le mastic se distinguent l’un de l’autre sur certains points. Pour certains usages, il vaudra donc mieux privilégier le silicone tandis que pour d’autres ce sera le mastic qui sera le plus approprié.

Le silicone peut être considéré comme “le roi du joint” car il reprend bon nombre de propriétés du plastique, dont sa souplesse et sa relative élasticité. Il est en outre disponible en un large éventail de coloris. Par contre, il ne peut pas être peint, au risque de détériorer son élasticité et ses qualités isolantes. Le silicone fera merveille à l’intérieur, notamment dans la salle de bain, la cuisine et les toilettes où il comblera tout interstice entre différents matériaux, tout en étant à même de colmater les petites fuites. Cerise sur le gâteau, le silicone est peu cher et offre un joli rendu esthétique.

Le mastic de son côté est un “boucheur” né puisque grâce à lui on peut réparer et boucher les fissures en tout genre. Bien souvent, il est traité de manière à résister aux variations de température. On peut donc l’utiliser aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. En outre, gros avantage, le mastic peut être peint. De quoi pousser vos finitions jusque dans les moindres détails et optimiser ainsi l’esthétisme de votre chantier !