Douche de jardin : Les 4 conseils d’un pro !

Une douche extérieure est une solution qui peut s’avérer très pratique pour se rafraîchir en pleine canicule ou encore pour se rincer après un jogging ou avant de rentrer dans la piscine. Et si l’installation de ce type de douche n’a rien de compliqué, il faut néanmoins la raccorder, à tout le moins, à une arrivée d’eau. Marc, un pro du secteur, nous livre ses conseils…

Le raccordement

La première question à se poser est bien entendu de savoir où l’on peut se raccorder. Si vous disposez d’ores et déjà d’une arrivée d’eau extérieure, parfait ! Par contre, si ce n’est pas le cas, l’opération sera plus coûteuse puisque vous devrez créer un raccordement. Dans tous les cas, l’emplacement de votre future douche extérieure est donc un élément déterminant.

Marc, spécialiste en aménagement de jardin, nous explique : « Veillez à prévoir une tranchée d’une bonne cinquantaine de centimètres de profondeur, en respectant une pente légère sur toute la longueur. Vous devrez également prévoir un système de purge au départ et à l’arrivée du circuit mais également la possibilité de couper l’eau durant la saison hivernale, afin d’éviter toute casse à cause du gel. »

Eau froide…?

Si vous vous contentez de l’eau froide et que vous ne comptez utiliser ni savon ni shampoing, l’installation se fera en deux temps trois mouvements. L’opération sera par contre un peu plus compliquée si vous devez raccorder la douche à une décharge d’eaux usées et que vous souhaitez disposer d’eau chaude.

« Si l’eau froide vous suffit, la douche peut s’intégrer harmonieusement au beau milieu de la verdure de votre jardin, d’autant plus si vous optez pour des matériaux naturels comme le bambou ou, plus design, de facture industrielle comme le béton ou le métal brut », précise Marc. « Dans tous les cas, on pensera à poser une surface antidérapante sur le sol, à l’image d’une dalle en béton. Autour de celle-ci, des galets permettront de drainer l’eau vers le terrain tout en apportant une touche exotique à l’ensemble », poursuit-il.

Ou eau chaude ?

« Pour ce qui est de l’eau chaude, les douches de jardin contemporaines prévoient généralement un système de stockage et de réchauffement solaire qui vous assure de pouvoir disposer d’eau tiède », nous dit Marc. Les plus frileux opteront pour un raccordement à un chauffe-eau ou à un ballon d’eau chaude, « ce qui ne se fera pas sans mal », met-il en garde. « En effet, vous devrez percer dans un des murs de l’habitation tandis que votre consommation d’eau risque de sensiblement augmenter, le temps d’attente pour obtenir de l’eau chaude au jardin étant plus long qu’à l’intérieur de la maison… »

Et l’évacuation ?

Comme évoqué ci-dessus, si vous comptez utiliser cette douche pour vous laver à l’aide de savon et de shampoing, un raccordement aux canalisations d’eaux usées de la maison est indispensable. Un coût qui est également à prendre en compte avant de vous lancer dans l’aventure, d’autant qu’il vaut mieux faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération !