5 méthodes pour déboucher vos toilettes

C’est la hantise à chaque fois que l’on tire la chasse : ce que je vois là en bas va-t-il être évacué une fois que j’aurai actionné la chasse d’eau ?

Les WC d’aujourd’hui disposent généralement d’une large évacuation tournant aux alentours de 100 mm, afin de pouvoir dégager un flux d’eau important. Malgré cela, des bouchons peuvent se former, dus à trop de papier, à un tampon ou une serviette hygiénique, qui vont empêcher les matières fécales de circuler dans les canalisations. Voici cinq méthodes pour déboucher vos WC, qui vous épargneront de devoir plonger les mains dans le « cambouis ». Si malgré tout et après traitement le bouchon persiste, mieux vaut alors faire appel à un plombier-déboucheur professionnel.

La ventouse…

La bonne vieille ventouse demeure un allié de taille. Cette demi-sphère souple pourvue d’un manche permet à l’eau stagnante d’effectuer un mouvement de haut en bas et, in fine, de libérer le dépôt. Gardez à l’esprit que la canalisation est engorgée, du coup ne poussez pas trop fort sur la ventouse afin de ne pas juste déplacer le bouchon qui s’immobilisera ensuite un peu plus loin.

Vinaigre et bicarbonate de soude

Autre méthode : du vinaigre et du bicarbonate de soude. Le mélange de cristaux de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc va provoquer une réaction chimique, avec la formation de mousse, aussi impressionnante qu’inoffensive pour la santé. Pour ce faire, jetez une grande tasse de vinaigre et 200 g de bicarbonate dans votre cuvette et fermez lunette et planche. Laissez agir une petite heure avant de verser une casserole d’eau bouillante pour rincer la canalisation. Non content de déboucher vos toilettes, ce mélange va également neutraliser les mauvaises odeurs qui stagnent dans votre installation.

Liquide vaisselle mélangé à de l’eau bouillante

Pour les petits bouchons (lorsque l’eau qui stagne dans la cuvette s’évacue quand même tout doucement), vous pouvez également opter pour du liquide vaisselle mélangé à de l’eau bouillante. Bien souvent, la poussée exercée par l’eau chaude déversée suffit à libérer la tuyauterie. Le liquide vaisselle aidera en outre à décomposer la matière organique stagnante. Si l’opération se solde par un échec, n’insistez pas ! Vous risquez en effet de remplir plus encore la cuvette de vos WC…

Enzymes spécifiques

Les enzymes contenues dans les produits pour fosses sceptiques peuvent également vous aider. Non corrosives (au contraire de l’acide sulfurique contenu dans bon nombre de produits de débouchage), elles vont décomposer les déchets organiques et libérer la canalisation. Pour cette méthode, il faut néanmoins faire preuve de plus de patience, en laissant agir le produit durant une nuit entière dans la cuvette.

Un… cintre !

Dernier recours avant d’appeler un plombier déboucheur : un cintre métallique. Méthode mécanique plus efficace que la ventouse, le cintre va vous permettre de désobstruer la tuyauterie, à condition que le bouchon ne se trouve pas trop loin de l’orifice de la cuvette. Pratiquement, munissez vous d’un cintre en métal et défaites le nœud sous le crochet en essayant de remettre le fil de fer le plus droit possible mais en veillant à ce que l’une des extrémités soit courbée. Insérez ensuite cette dernière dans la cuvette et remontez dans la canalisation jusqu’à atteindre le bouchon. Faites ensuite tourner le cintre afin de désobstruer le tuyau. Petite astuce : afin que le cintre ne raye pas votre faïence, enveloppez l’extrémité que vous comptez plonger dans la cuvette de papier collant.

Bonne chasse !