La mérule : Une bonne et une mauvaise nouvelle !

La mérule, c’est le cancer des maisons. Ce champignon ronge le bois à une vitesse impressionnante et peut rapidement rendre une habitation insalubre. Si vous pensez que votre maison est infectée, il faut réagir très vite ! Nous avons toutefois une bonne nouvelle…

C’est principalement dans les anciennes maisons que la mérule se développe. Mais pas seulement : en effet, elle a besoin d’un endroit confiné et au fort taux d’humidité pour survivre. Un stock de bois dans une cave ou une fuite d’eau dans une pièce non aérée peuvent rapidement voir l’apparition de la mérule. Ce champignon se reconnaît à sa couleur brun-rouge, à ses contours blancs et à sa forme circulaire ou elliptique.

Quelles causes ?

Une pièce mal aérée, avec un taux d’humidité important est propice à l’apparition de la mérule. Pensez donc à ne surtout pas coller vos meubles aux murs, à aérer aussi souvent que possible et à stocker vos bois dans les pièces les plus sèches.

La mauvaise nouvelle…

C’est que ce champignon est l’un des plus destructeurs qui soit. Il faut donc agir aussi vite que possible, car il est capable de mettre la stabilité d’un bâtiment en péril, en rongeant des charpentes, des escaliers, voire des poutres. Les spores se répandent très rapidement et peuvent également tout contaminer. Ce champignon entraine chez l’homme, des problèmes respiratoires.

Le traitement

Les bois attaqués doivent donc être jetés sans être déposés dans la maison. Le mur attaqué devra être dégagé autant que possible. Si le champignon s’est attaqué à la maçonnerie (on pense aux joints), il s’agira de chauffer le mur pour brûler le champignon. Ensuite, appliquez un fongicide sur toutes les surfaces pour être sûr de ne plus voir le champignon réapparaître. Mieux vaut faire appel à un professionnel si les dégâts sont importants.

La bonne nouvelle

Le traitement de la mérule est souvent pris en charge par l’assurance incendie ! Il s’agit d’ailleurs du seul champignon rentrant en considération. L’assurance vous demandera des photos, un récit complet des circonstances et sans doute aussi, un rapport de laboratoire, ainsi qu’un devis professionnel. Une experte devra donc venir faire un prélèvement et envoyer son rapport à votre assurance.