Comment bien choisir son poêle ?

29-10-19 - Immovlan.be

Quil fonctionne au bois, à l’électricité ou encore au gaz, le poêle réchauffe autant latmosphère dune maison que sa décoration. Voici comment choisir celui qui pourrait bien révolutionner votre intérieur !

 

Les poêles à bois sont les modèles les plus courants, notamment car ils sont plébiscités pour leurs performances énergétiques. Ces modèles ont un atout imparable : le combustible utilisé est à la fois écologique et renouvelable, ainsi que très bon marché.

Les poêles à bois se décomposent ensuite en deux catégories distinctes : le poêle à bûches, particulièrement économique et que de nombreux constructeurs proposent désormais muni d’un thermostat pour une maîtrise optimale de la température et le poêle à pellets. Ce dernier, alimenté à l’aide de sciure et de copeaux recyclés, peut être programmé à l’avance voire, pour les appareils les plus perfectionnés, connectés à une application dédiée. Le poêle à pellets peut en outre offrir une autonomie de plusieurs jours et ne nécessitera pas le transport voire la découpe de bûches encombrantes et lourdes.

Contrairement aux idées reçues, ces poêles ne sont pas réservés aux seuls propriétaires de maisons. Lorsqu’ils sont directement raccordés à l’extérieur (par un tubage propre au sein même de la cheminée), le poêle peut être installé dans un appartement à condition d’obtenir préalablement l’accord de la copropriété.

Chaleur constante

L’alternative aux poêles à bois, ce sont les appareils alimentés au gaz et à l’électricité. Le gaz est un combustible intéressant à plus d’un titre. À la fois propre et économique, cette énergie est particulièrement prometteuse, grâce au développement du biogaz. En outre, le gaz procure une chaleur immédiate, douce et constante, sans contrainte de stockage et d’entretien.

Perfectionnés, les modèles les plus récents sont équipés de brûleurs, d’un conduit d’évacuation des fumées et d’un système d’arrêt automatisé au cas où la flamme venait à s’éteindre accidentellement. Visuellement, il reproduit l’aspect des flammes du poêle à bois mais en toute sécurité. Tout comme le poêle à pellets, celui au gaz peut désormais être commandé à distance, au degré près, soit par l’intermédiaire d’une télécommande, soit via une application dédiée.

Bémol, ces appareils sont généralement moins puissants et plus énergivores que leurs homologues au bois.

Enfin, lorsque l’installation d’une évacuation et d’un module traditionnel n’est pas envisageable, le poêle électrique demeure une alternative à moindre coût. Celui-ci ne nécessite aucun entretien mais, comme ceux au gaz, ils sont généralement moins puissants et ne seront pas à même de réchauffer toute la maison.