Entretien de la chaudière : tous les un, deux ou trois ans, que dit la loi ?

16-10-19 - Immovlan.be

L’hiver approche et votre chauffage va tourner à plein régime. Si ce n’est déjà fait, il est grand temps de prévoir un entretien ! Une chaudière entretenue sera plus efficace et donc plus économique.

Pendant les mois d’été, la chaudière peut s’encrasser et risquer des dommages à la remise en route du chauffage. L’entretien d’une chaudière garantit donc sa fiabilité. N’attendez pas trop : en hiver, tous les plombiers sont inondés par des appels d’urgence, souvent par défaut d’entretien, d’ailleurs. Et surtout, n’attendez pas la panne.

Dernière bonne raison de faire entretenir votre chaudière : le contrôle de l’installation est une obligation légale et doit être réalisé par des professionnels agréés.

En Wallonie

Les chaudières à mazout doivent être contrôlées annuellement, de même que celles fonctionnant au bois, pellet et charbon. Celles fonctionnant au gaz doivent être contrôlées tous les trois ans (puissance de moins de 100kW) ou tous les deux ans (puissance de plus de 100 kW).  Un audit est également obligatoire pour les installations de chauffage supérieures à 20 kW, âgées de 15 ans ou plus, pour tous les types de combustible.

A Bruxelles

Les propriétaires d’une chaudière doivent faire contrôler leur chaudière régulièrement : tous les deux ans (si elle fonctionne au gaz) ou tous les ans (si elle fonctionne au mazout ou via un carburant solide). De plus, chaque chaudière âgée de 15 ans doit faire l’objet d’un diagnostic dans l’année qui précède ou qui suit.

En Flandre

Les chaudières au gaz doivent faire l’objet d’un contrôle tous les deux ans. Celles tournant au mazout ou via un combustible solide doivent quant à elles, être contrôlées tous les ans. Notez que contrairement aux deux autres régions, un ramonage de la cheminée est obligatoire lors de cet entretien.