Installer un poulailler : voici le mode d’emploi !

23-09-19 - Immovlan.be

Vous envisagez dacquérir quelques cocottes afin de donner un peu de vie à votre jardin ? Voici quelques conseils si vous souhaitez que vos poules vivent heureuses et en toute sécurité.

En règle générale, veillez à ce que votre futur poulailler soit à la fois protégé du soleil, bien éclairé et ventilé, mais aussi abrité des courants d’air. Pour ce qui est de l’orientation, la galerie doit idéalement faire face au sud-est. Les poules profiteront ainsi de la chaleur du soleil matinal, mais à midi, elles seront à l’abri des rayons les plus chauds. Pensez également à vos voisins, en tenant le poulailler à l’écart de leur maison afin de limiter les nuisances sonores et olfactives autant que possible.

Si vous ne comptez pas élever de poussins ou que vous tenez à votre quiétude, vous éviterez lajout dun coq à la libido débordante. Envahissant pour les poules, son chant matinal peut lui aussi se révéler particulièrement casse-pieds. Pour ce qui est de la sécurité, il est indispensable d’installer de hautes et solides clôtures contre les renards. Celles-ci empêcheront aussi vos gallinacés d’aller piétiner potager et parterres de fleurs. Le grillage doit être suffisamment haut et le maillage assez serré pour les empêcher de passer. Une trappe de 25 x 30 cm permettra aux poulettes de rentrer et sortir quand bon leur semble. Une planche coulissante viendra fermer l’abri si vous l’estimez nécessaire.

Train-train quotidien

Toujours en vue d’assurer une sécurité optimale, il faut penser à rentrer la basse-cour et à l’enfermer tous les soirs. En été, les poules se couchent rarement avant 22 heures. Le plus commode est de disposer d’un grand poulailler, idéalement pourvu d’une courette, afin de leur offrir un espace pour se dégourdir les pattes. Pour rentrer les poulettes, rien de tel qu’un seau de grain pour les attirer et les laisser à l’abri jusqu’au lendemain matin. Les poules qui vivent en liberté ont logiquement besoin de moins d’espace dans le poulailler que celles qui restent cloitrées dans un petit parc. Un trio de poules fournira assez d’œufs pour toute une famille.

Veillez aussi au bonheur de vos bébêtes : si la terre est grattée voire à nu, c’est qu’il y a trop de poules dans l’enclos ou pas assez d’espace. Méfiez-vous aussi du bois rainuré et du bardage car les acariens et poux raffolent de ces petits recoins. La tôle ondulée constitue le matériau idéal. Il faut bien ventiler la cahute afin d’éviter la condensation, les moisissures et le développement de bactéries. Pensez aussi à suspendre un abreuvoir, à installer une mangeoire et à proposer aux occupantes des coquilles d’œuf à volonté, grande source de calcium et, si l’espace le permet, une baignoire afin que ces dames puissent toiletter leurs plumes.