Triple vitrage : Pourquoi il ne convainc pas plus de Belges…

17-09-19 - Immovlan.be

A l’heure où il n’est plus question que d’isolation, de maison passive et d’efficacité énergétique, on peut légitimement être en droit de se demander pourquoi le triple vitrage ne convainc pas plus.

Sans conteste, le triple vitrage apporte une meilleure isolation. Le coefficient de transmission thermique (Ug) donne d’ailleurs un résultat sans appel : quand la plupart des doubles vitrages possèdent des coefficients compris entre 1,1 et 1,6, le triple vitrage donne des résultats sensiblement meilleurs : entre 0,8 et 1 ; voire parfois bien plus bas encore quand l’espace entre les vitres est remplis de krypton. En été, de plus, le triple vitrage filtre assez efficacement les rayons du soleil, ce qui permet de limiter le réchauffement de la pièce.

Inconvénients

Hélas, ces avantages sont contrebalancés par quelques inconvénients : le triple vitrage rend les pièces moins lumineuses et de par sa capacité à filtrer le rayonnement du soleil, il ne permet pas non plus à ce dernier de chauffer les pièces en hiver. Notez également qu’il est très lourd et nécessite donc un châssis et une visserie spécifiques. Question isolation acoustique, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne donne pas non plus de meilleurs résultats qu’un double vitrage. Enfin, et c’est sans doute la raison principale de son faible succès, le coût est généralement assez prohibitif.

Conclusion

Le triple vitrage apporte une véritable utilité dans le cas de maisons passives, où chaque petit effort compte. En ce qui concerne les autres habitations, plus classiques, l’effort financier réclamé paraît vite disproportionné par rapport au faible gain énergétique… Dans le cas de ces dernières, mieux vaut alors investir dans un bon double vitrage et dans une isolation plus poussée.