4 conseils pour aménager un tout petit logement

16-09-19 - Immovlan.be

La hausse constante et ininterrompue des prix de l’immobilier pousse les jeunes à acheter de plus en plus petit ! Mais comment aménager confortablement un espace qui ne compte qu’une poignée de mètres carrés ?

Habiter un studio d’une quarantaine de mètres carrés, voire parfois nettement moins, demande évidemment de faire preuve d’une grande ingéniosité. Cela dit, il ne s’agit nullement d’une mission impossible… Surtout si vous suivez ces 4 conseils !

1. Débarrassez-vous du superflu !

Avant de déménager, pensez d’abord à tout ce dont vous avez besoin. Pensez-vous encore vraiment lire les 300 bandes dessinées que vous avez accumulées durant votre jeunesse ? Poussez la même réflexion avec vos vêtements et tous les objets qui vous entourent. La règle générale dit que tout ce qui n’a pas été utilisé dans l’année, ne le sera plus. Tenez-vous en à l’essentiel. Votre confort, au final, en sortira grandi !

2. Des meubles polyvalents !

Plutôt que de reprendre les meubles de votre chambre d’adolescent ou la vieille commode de votre tante Marthe, investissez dans des meubles fonctionnels et « intelligents ». On pense aux tables gigognes, aux lits avec tiroir glissés en-dessous, au mobilier suspendu qui laisse le sol libre…

3. Oubliez les cloisons

Nous sommes au troisième millénaire et il est bien révolu le temps où les maisons étaient compartimentées en de nombreuses pièces. Aujourd’hui, une cuisine accueille la salle à manger et, pour les studios, une chambre peut également servir de salon. Les cloisons prennent de l’espace et dans ces petits studios, chaque petit centimètre compte !

4. Pensez en 3 dimensions !

Autre règle d’or : ne vous conformez pas à ce que vous voyez dans les autres maisons. Pensez aux rangements en hauteur, n’hésitez pas à aller jusqu’au plafond pour ranger ces choses utiles, mais dont vous n’avez pas une utilité régulière, comme les vêtements hors saison, les valises… Pensez également à investir les espaces laissés vides comme les creux sous les escaliers…