Façade : Faites attention à vos joints !

23-08-19 - Immovlan.be

Sur une façade en briques, les joints peuvent représenter jusqu’à 25 % de la surface totale. Ne prenez donc pas le rôle de ces joints à la légère !

Si le choix de la brique de parement fait souvent l’objet de nombreuses recherches de la part de nouveaux bâtisseurs, le joint est en revanche plutôt relégué au rang de « parent pauvre ». Dernier gros poste extérieur, hors aménagements extérieurs, le jointoiement est d’ailleurs souvent postposé de plusieurs mois, voire de plusieurs années, avant d’être réalisé ! Pourtant les joints aussi jouent un rôle important !

Etanchéité et solidité

Sur le plan technique, le joint d’une maçonnerie permet d’en renforcer la solidité mais également d’en augmenter l’étanchéité. Bien sûr, une nouvelle construction « tiendra debout » sans problème durant plusieurs mois sans jointoiement. Il est d’ailleurs conseillé d’attendre au moins quelques semaines une fois la maçonnerie terminée avant de réaliser le jointoiement. Un laps de temps, variable en fonction de la saison, qui permet alors à l’humidité de la construction de totalement.

Couleur

Outre ses qualités techniques, un joint a aussi une fonction esthétique. En fonction de la couleur du joint retenu, une même façade pourra en effet donner une impression très différente. Généralement, on distingue trois catégories de joints : les joints gris, les joints clairs (blancs ou beiges) et les joints colorés. Un joint gris a tendance à assombrir la façade et à rendre l’ensemble de la maison plus discrète.

À l’inverse, un joint clair attire davantage l’œil et met l’accent sur les briques qui semblent mises en évidence. Enfin, le joint coloré est généralement utilisé pour réaliser un « ton sur ton » avec les briques. Ce qui rend les joints plus discrets et confère une apparence monolithique à l’ensemble de l’habitation. C’est une alternative, d’ailleurs, aux joints minces devenus tendances ces dernières années.