3 conseils pour choisir efficacement son rouleau à peinture

21-08-19 - Immovlan.be

Utiliser un rouleau à peinture est à la portée de tout bricoleur. Mais encore faut-il savoir quel rouleau choisir avant de se mettre au travail ! Car il y a rouleau… et rouleau !

Avez-vous déjà remarqué qu’il existait une grande variété de rouleaux différents ? Certains ont des poils longs, d’autres des poils courts, d’autres encore sont en mohair tandis que certains sont en mousse… En outre, certains rouleaux sont très larges et d’autres très courts. C’est normal : toutes ces variantes permettent de proposer un rouleau parfaitement adapté à chaque travail envisagé. Mais comment s’y retrouver ? Voici 3 questions à se poser pour choisir efficacement son rouleau à peinture.

1. Quelle largeur de rouleau choisir ?

Déterminer la largeur idéale du rouleau à utiliser n’est pas sorcier : on l’adaptera en fonction de la surface à couvrir. On s’orientera vers des rouleaux larges (18 ou 25 cm) pour des grandes surfaces comme une façade, des murs ou des plafonds. À l’inverse, il faut privilégier les petits rouleaux (de maximum 11 cm) pour les surfaces plus réduites comme une porte, un meuble ou des plinthes.

2. Quel type de fibre utiliser ?

On choisira ensuite le type de rouleau en fonction de la peinture que l’on envisage d’utiliser. Les rouleaux avec des poils, plus ou moins longs, s’utilisent généralement avec des peintures à l’eau. Les laques s’appliquent, en revanche, avec des rouleaux dits laqueurs. Ces derniers ont des poils courts ou très courts. Pour des laques aqueuses, il est aussi possible d’utiliser des rouleaux en mousse pour un rendu très lisse.

3. Quelle longueur de poil ?

Enfin, on adaptera la longueur du poil de son rouleau à la surface traitée ainsi qu’au rendu souhaité. D’un rouleau à l’autre, la longueur du poil peut en effet varier de quelques millimètres à plusieurs centimètres. La règle de base est simple : plus la surface à peindre est rugueuse (comme pour une façade en brique avec des joints ou un crépi) plus on utilisera un poil long. À l’inverse, plus la surface à peindre est lisse (un meuble en MDF par exemple), plus on utilisera des poils courts ou une mousse. Enfin, notons que pour obtenir des « effets » lors de la peinture, on s’orientera vers des rouleaux structurés spécifiques.