Avez-vous entretenu vos châssis ? Voici ce que vous devez faire…

20-08-19 - Immovlan.be

Même les châssis les mieux conçus et les plus costauds nécessitent un minimum d’entretien afin de préserver la propreté du cadre mais aussi des joints et de la quincaillerie.

Les châssis en PVC

Ceux que beaucoup considèrent comme inaltérables, nécessitent eux aussi un minimum d’entretien. Les profilés se nettoient à l’aide d’une éponge humide, éventuellement imbibée d’un peu de liquide vaisselle ou de savon noir. Évitez impérativement d’utiliser des produits abrasifs, des liquides agressifs ou encore des solvants. Une éponge ou une microfibre humides sont à privilégier plutôt qu’un chiffon sec, qui risque de rayer la surface du profilé.

Pour ce qui est de la quincaillerie, contrôlez une fois l’an toutes les parties mobiles et lubrifiez-les si nécessaire. Quelques gouttes d’huile minérale ou de WD-40 feront parfaitement l’affaire. N’oubliez pas le mécanisme oscillo-battant qui, lui aussi, nécessite d’être lubrifié.

Pour l’entretien des châssis en bois

On utilisera de l’eau claire et éventuellement un détergent neutre. Dans ce cas aussi, on évite le chiffon sec, les produits abrasifs ou contenant de l’acétone ainsi que l’essence de térébenthine et l’ammoniac. Tous les 2 à 3 ans, on opère un léger ponçage et on pose peinture ou lasure sur les zones les plus exposées du châssis (particulièrement pour les fenêtres orientées plein sud). Veillez à toujours bien nettoyer les orifices d’évacuation des profilés du bas afin que ceux-ci ne soient jamais bouchés.

Pour maintenir un bon fonctionnement de la quincaillerie, contrôlez toutes les parties mobiles au moins une fois par an et lubrifiez-les si nécessaire.

Pour les châssis en aluminium…

Un entretien régulier est tout aussi indispensable afin de notamment éviter les premiers signes de corrosion. La fréquence des entretiens varie en fonction de l’environnement. Ainsi, en zone rurale et en milieu urbain de faible densité, les entretiens doivent avoir lieu 1 à 2 fois par an. En zone urbaine et industrielle, les entretiens doivent avoir lieu au minimum 3 fois par an. Enfin, en milieu maritime et à pollution élevée, il faudra encore augmenter cette fréquence !

Dans le cas de l’aluminium, on utilisera de l’eau claire éventuellement rehaussée d’un détergent doux. Rincez ensuite abondamment à l’eau claire. Veillez ici aussi à bien nettoyer les orifices d’évacuation afin que ceux-ci ne soient pas bouchés. Pour ce qui est de la quincaillerie, le principe est toujours identique.

Enfin, pour tous les types de châssis, il est recommandé de très légèrement huiler les joints du vitrage afin qu’ils conservent toute leur souplesse. Ils ne peuvent en aucun cas entrer en contact avec des détergents concentrés sous peine de les endommager de façon irréversible !