Ce pesticide bio revient en force !

23-07-19 - Immovlan.be

Dans bon nombre de situations, agriculteurs et arboriculteurs sont arrivés au bout du « tout chimique », les traitements à répétition ne parvenant plus à contenir maladies et parasite. Doù le retour de traitements naturels, à limage de la chaux.

S’il n’a jamais été abandonné dans les campagnes reculées ainsi que sur bon nombre d’îles de la Méditerranée, le badigeon de chaux a par contre été oublié dans les banlieues et villes, au profit de traitements chimiques avec les conséquences que l’on connaît, tant en termes de pollution que de biorésistance.

Du coup, l’usage du bon vieux badigeon de chaux revient à la mode, d’autant que ce traitement préventif (à la fois insecticide et fongicide), naturel et sans danger, ni pour la plante, ni pour l’environnement, est d’une efficacité redoutable.

Mais quest-ce donc ?

Le badigeon de chaux est obtenu à partir de la chaux vive, qui consiste en de l’oxyde de calcium qui a été éteint avec de l’eau et qui a maturé durant plusieurs semaines afin d’optimiser ses qualités physico-chimiques. Il est important de se protéger les yeux et les mains avant de procéder à une quelconque manipulation de la chaux vive. Autrement dit, il vous faudra enfiler des gants et des lunettes avant de préparer le mélange.

Pour former ce dernier, on verse deux volumes d’eau sur un volume de chaux vive (toujours dans cet ordre et non l’inverse) dans un récipient en inox ou en zinc mais pas en plastique. Laissez le tout bouillonner sans rester au-dessus afin d’éviter de prendre des éclaboussures corrosives. Quand la mixture est stabilisée, mélangez-la bien pour uniformiser sa constance puis laissez reposer toute la nuit. Vous avez à présent de la chaux éteinte prête à l’emploi.

Avant de badigeonner l’arbre, il est important de filtrer le mélange, à l’aide par exemple d’un vieux chinois en inox. On l’applique ensuite depuis la base de l’arbre jusqu’aux premières branches. Au contact de l’écorce, la chaux détruit les larves d’insectes ainsi que les spores de champignons (tels tavelure, moniliose ou encore chancre) qui se nichent dans les replis du tronc et des racines apparentes. La chaux détruit également les mousses et les lichens.

Quand et comment lutiliser ?

Le badigeon de chaux est appliqué en automne et en hiver, à raison dune ou deux fois par an sur les arbres fruitiers, les arbustes ainsi que les arbres ornementaux. L’opération ne se limite pas qu’aux jeunes arbres en vue de favoriser une croissance saine. Les arbres plus anciens, et donc plus fragiles, apprécieront aussi, tout comme les agrumes pour réduire les risques de brûlure dus au soleil. La chaux, par son blanc éclatant, permet en effet de ralentir le réchauffement des tissus internes de larbre. De quoi limiter les dégâts provoqués par l’alternance de températures extrêmes que connaissent certaines régions.

La chaux est si efficace qu’il fut un temps où elle était même utilisée pour blanchir l’intérieur des étables et des abris pour animaux afin de les désinfecter ! Son usage est clairement à encourager à titre préventif afin de limiter, voire de supprimer, le recours à des produits chimiques durant le printemps et l’été !

La chaux vive agricole opère aujourd’hui son grand retour dans les jardineries ainsi que dans certaines enseignes de bricolage. Attention néanmoins à ne pas abuser de ce traitement car celui-ci tue tous les insectes, sans distinguer les bons des mauvais. Il épuise aussi les sols et les arbres en tuant les micro-organismes et la micro-flore nécessaires à leur équilibre. Il est donc important de veiller à compenser par des apports en compost ou fumier l’année qui suit un chaulage.