Piscine : Quelles sont les tendances du moment ?

19-07-19 - Immovlan.be

Avec les étés de plus en plus caniculaires que nous subissons, les piscines connaissent un engouement sans précédent. Raison de plus pour bien choisir la vôtre. Et justement, quelles sont les tendances du moment ?

De plus en plus de Belges sont prêts à faire le grand plongeon et à s’offrir la piscine de leurs rêves. Si la Flandre a longtemps été la partie du pays la plus friande de plaisirs aquatiques, les Wallons sont en train de rattraper leur retard et ça, tout spécialement du côté du Brabant wallon et du sud de Liège.

Quels coûts ?

Si la piscine n’est plus un produit de luxe, au sens où elle serait exclusivement réservée à quelques rares privilégiés, elle continue à représenter un gros investissement, doublé de frais d’entretien annuels qui ne sont pas à négliger. Pour l’installation d’une piscine et de son environnement, on estime qu’il faut prévoir au minimum une enveloppe de 35.000 euros. Quant aux frais d’entretien, ils varient de 1.500 à 5.000 euros par an, selon qu’on s’y colle soi-même ou qu’on fasse appel aux services de professionnels.

Reste que les banques signalent une nette augmentation des prêts alloués pour la construction d’une piscine et, quand le faible taux des comptes d’épargne n’incite pas à la thésaurisation, ils sont de plus en plus nombreux à opter pour une piscine en tant qu’investissement. Ce qui favorise  aussi la prise de décision, c’est que, désormais, l’installation d’une piscine monocoque requiert à peine une petite semaine de travaux.

Une plage sinon rien !

Sinon, la tendance est aux bassins qui combinent farniente et design. L’accent est mis tout particulièrement sur les plages et leur aménagement. Tandis que celles immergées, surtout si elles occupent toute la largeur du bassin, connaissent un boom sans précédent !

Autre tendance forte: les piscines de petite dimension ou, encore mieux, les couloirs de nage.  Les piscines à ambition olympique sont définitivement passées de mode. Même discours en ce qui concerne les bassins munis d’une « grande profondeur » et qui n’ont décidément plus la cote, parce que jugés trop dangereux, trop difficiles à nettoyer et exigeant une quantité d’eau largement accrue.

Parmi les trends émergeants, on retiendra la vogue des « piscines naturelles », le plus souvent des étangs de baignade dont l’équilibre biologique est assuré par un biotope de plantes spécialement choisi à cet effet, avec un meilleur respect de la faune, de la flore et de la peau des baigneurs, nettement moins « agressée » qu’avec les options classiques.

Quel que soit le type de piscine pour lequel opteront les uns et les autres, on remarquera que leurs propriétaires aiment les personnaliser. Ceux qui disposent d’un terrain en pente adorent pourvoir leur investissement d’une paroi en verre. Les decks mobiles, qui permettent de récupérer l’espace dévolu à la piscine quand on n’est pas en train de s’y ébattre, sont également très demandés.  Enfin, un soin tout particulier sera accordé à l’éclairage du bassin et de ses alentours, très souvent conçu avec un véritable souci de scénographie.