Reprise d’encours : la solution idéale pour financer des travaux de rénovation ?

24/06/2019

Vous projetez de réaliser des travaux de rénovation dans votre domicile. Mais vous ne savez quelle formule de crédit choisir. Un prêt à tempérament ? Un crédit hypothécaire ? Une reprise d’encours ? Nous faisons le point dans cet article.

Cette terrasse, vous en rêvez depuis des années. Et ça y est, vous avez décidé de vous lancer. D’importants travaux de rénovation sont au programme dans votre habitation. Bien sûr, vous devez maintenant trouver un financement pour payer le chantier. Mais vous voilà un peu perdu. Quelle solution de crédit privilégier ?

Les 3 solutions pour financer des travaux de rénovation

Il existe, en fait, trois solutions pour financer des travaux de rénovation :

  • Le prêt à tempérament

Le prêt à tempérament s’étale sur une courte durée. Il s’adapte en fonction du montant emprunté et son taux est assez élevé.

  • Le crédit hypothécaire

Le taux du crédit hypothécaire est, quant à lui, moins élevé que celui du prêt à tempérament. Par contre, il vous oblige à repasser chez le notaire.

  • La reprise d’encours

Il s’agit de réemprunter le capital déjà remboursé d’un crédit hypothécaire existant après une certaine période de remboursement. Cette solution de crédit constitue la meilleure solution pour financer vos travaux de rénovation.

Qu’est-ce que la reprise d’encours ?

La reprise d’encours consiste à réemprunter tout ou une partie du capital déjà remboursé sur votre emprunt hypothécaire existant. Avantage : vous réutilisez la même inscription hypothécaire. Vous ne devez donc pas repasser chez le notaire.

Un exemple concret de reprise d’encours

Vous avez emprunté 197.000€ le 31 mars 2015 sur 25 ans. Vous avez une inscription hypothécaire de 197.000€.

Votre mensualité est de 947,93€. En date d’aujourd’hui, le solde restant dû n’est plus que de 170.655,71€. Vous pouvez donc réemprunter 26.344,29€ sans passer chez le notaire et sur la durée restante de votre crédit, c’est-à-dire 234 mois.

Différence entre la reprise d’encours et le prêt à tempérament

Si vous empruntez cette somme via un prêt à tempérament, vous êtes limité à 10 ans : c’est la durée maximale légale pour un prêt à tempérament de ce montant. La mensualité sera donc plus élevée qu’en passant par une reprise d’encours sur votre crédit hypothécaire. Le calcul est donc vite fait ! La reprise d’encours reste la meilleure solution pour financer vos travaux.

D’autre part, le capital d’un prêt à tempérament doit être libéré en une seule fois et au moment de la signature du contrat de crédit. Cela vous oblige à fournir la totalité des factures justificatives dès sa contraction. Celles-ci sont souvent très compliquées à obtenir des entrepreneurs.

Imaginons que deux entrepreneurs différents interviennent dans vos 26.344,29€ de travaux. Un menuisier pour 15.000€ et un plombier pour 11.344,29€. Deux factures différentes vous seront remises et généralement, après la réalisation des travaux. L’emprunt de cette somme via un crédit hypothécaire vous permettra de libérer la somme en deux fois sur présentation des factures.

Enfin, rappelez-vous que quelle que soit la formule choisie, il est conseillé de couvrir ce nouveau capital emprunté par une assurance décès solde restant dû.

Vous faites des travaux de rénovation et vous souhaitez plus d’informations sur la reprise d’encours ?

Nos experts Wilink se tiennent à votre service. N’hésitez pas à nous contacter !