Parquet dans votre salle de bain : 3 erreurs à absolument éviter !

07-06-19

Le parquet est de plus en plus en vogue dans les salles de bain et pourtant… Ce type de plancher n’est pas un choix idéal pour une pièce aussi humide ! Mais si le côté froid du carrelage ne vous convient pas, sachez que le parquet peut éventuellement être une solution… Si vous évitez de faire ces erreurs cruciales !

Choisir le mauvais bois

C’est évidemment la plus grosse erreur que vous puissiez faire. La salle de bain étant une pièce très humide, il est impératif de choisir une essence de bois capable de supporter une forte hygrométrie. Diverses essences européennes sont possibles (comme le frêne, l’épicéa, le peuplier…), de même que des bois exotiques, tous de plus en plus à la mode (teck, bambouipé, merbau…). Dans le même esprit, veillez à bien soigner la pose de votre parquet, en le collant au sol. Avec un parquet flottant, vous risquez d’avoir des infiltrations entre les lames.

Vitrifier votre parquet

Attention danger ! La vitrification du parquet peut à première vue, paraître comme une solution adéquate pour protéger le sol. Détrompez-vous : la vitrification étouffe le bois et fait stagner l’eau. Mieux vaut donc opter pour une finition huilée qui va protéger le bois sans l’étouffer avec des joints de type « pont de bateau ». Soyez très attentifs : la moindre infiltration signifie la fin de votre parquet…

Avoir une salle de bain confinée

La règle d’or des salles bains, c’est l’aération optimale. C’est encore plus vrai lorsqu’il y a du parquet au sol ! Vérifiez donc le bon fonctionnement de votre système de ventilation et si la salle de bain est dotée d’un châssis, aérez autant que possible ! Un déshumidificateur électrique n’est pas une mauvaise idée non plus…