Moquette ou parquet : que choisir ?

06-06-19 - Immovlan.be

Quel revêtement choisir pour quelle pièce de la maison ? Un choix cornélien qui doit en fait correspondre à des habitudes de vie, tout en vous évitant des modalités dentretien trop contraignantes.

Avant d’opter pour du tapis ou du parquet dans une pièce, il convient de se pencher sur les habitudes de vie des habitants de la maison. Le ménage est-il composé d’enfants ? Êtes-vous maniaque ou préférez-vous vous contenter de passer l’aspirateur une fois de temps en temps ? Êtes-vous sensible aux acariens ou allergiques à la poussière ? Autant de questions qu’il importe de se poser avant d’arrêter un choix pour votre futur revêtement de sol.

Le retour du tapis

Taxée de tous les maux au cours des vingt dernières années dans nos contrées (alors qu’elle a toujours la cote outre-Manche et outre-Atlantique), la moquette opère son grand retour dans les aménagements intérieurs. Elle séduit beaucoup, surtout dans les chambres à coucher, pour son côté chaleureux et moelleux. Elle est particulièrement recommandée dans les chambres d’enfants, sauf si ceux-ci sont adeptes de la peinture ou ont pour habitude de bricoler. La moquette permet aux plus petits de jouer par terre sans se faire mal, tout en ne prenant pas froid au contraire d’un carrelage voire d’un parquet. En outre, c’est un revêtement qui s’avère robuste (avec une durée de vie d’une vingtaine d’années), anti-dérapant et qui amortit très bien les chocs. Autres atouts : la moquette assure une meilleure isolation acoustique et thermique, de quoi minimiser les conflits avec les voisins dans le cas d’un immeuble à appartements.

La moquette se décline aussi en un vaste choix de matières, de couleurs et de motifs qui permettent de s’adapter à bon nombre de décorations.

Enfin, il est aujourd’hui démontré qu’un tapis régulièrement aspiré n’est pas plus allergène qu’un sol en dur. S’ajoute à cela des nouveaux traitements qui se font en usine afin de rendre les fibres plus résistantes aux taches tout en étant anti-acariens.

Le parquet, chic et endurant

Les halls d’entrée, les couloirs et les pièces de vie les plus fréquentées de la maison sont les plus indiquées pour le placement d’un plancher. Ces pièces de passage sont en effet synonymes de saletés plus rapidement accumulées, surtout lorsqu’il n’est pas toujours possible d’enlever ses chaussures. Le parquet, qui exige moins d’effort d’entretien qu’une moquette, représente du coup le revêtement le plus adapté. Un simple balai ou une microfibre humide suffit souvent pour rendre son lustre à votre sol.

En outre, par rapport à la moquette, le parquet offre une durée de vie nettement plus longue (de 50 à 70 ans en moyenne), tout en proposant une multitude de variétés et de finitions (ciré, vernis, huilé, teinté voire brut). En cas de dégât important, il suffit de remplacer la lame endommagée, sans toucher au reste du plancher.

Une belle alternative : les sols stratifiés, avec ou sans une finition bois, qui eux aussi sont particulièrement résistants grâce à une conception multicouches. Ils sont aussi nettement plus facile à poser qu’un parquet traditionnel et assurent généralement une meilleure insonorisation grâce à leur couche en HDF composée de fibres de bois et de résines.