Comment poser son bardage bois ?

12-12-18 - Immovlan.be

De nombreux bricoleurs envisagent de réaliser eux-mêmes leur bardage en bois. Mais vers quel type de pose s’orienter ?

Après en avoir pesé le pour et le contre, vous avez finalement décidé d’opter pour un bardage bois dans le cadre de vos travaux d’isolation. Mais, pour des raisons de coût, vous souhaitez réaliser vous-même la pose ? Alors avant de débuter les travaux, il va falloir trancher entre l’une de ces différentes poses possibles.

1. Horizontale

La pose horizontale est la plus classique et la plus courante. Elle est souvent privilégiée car c’est la plus simple à mettre en œuvre. Mais également car elle permet d’étirer visuellement une façade ou un pan de mur. Ce qui peut contribuer à rendre, en apparence, votre maison plus « grande ».

2. Verticale

La pose verticale est moins répandue. Mais elle n’en demeure pas moins intéressante. La pose verticale permet notamment une meilleure évacuation de l’eau de pluie ce qui peut permettre d’assurer une meilleure longévité à votre bardage qu’avec une pose horizontale traditionnelle. Cela dit, il faudra penser à adapter la structure pour disposer d’un lattage compatible avec la pose verticale. Pour des grandes hauteurs, la pose verticale peut aussi parfois être plus délicate qu’avec une pose horizontale qui permet de monter progressivement son échafaudage.

3. Oblique ou en motif

On peut aussi envisager une pose oblique voire une pose irrégulière qui permet de créer des motifs. Voilà qui permet de se différencier des bardages plus classiques de ses voisins ! Mais inutile de préciser que la pose et les découpes deviennent alors nettement plus complexes. Sans parler de la structure du lattage qui doit être pensée en conséquence dès la genèse du projet. Une pose trop « originale » pourrait aussi être un frein pour l’obtention de votre permis d’urbanisme…

4. À claire-voie, à chevauchement, à emboîtement…

Enfin n’oubliez pas que l’allure générale de votre futur bardage ne dépendra pas seulement du sens de pose de vos lattes. Mais que vous pouvez par exemple aussi jouer sur la façon dont s’assemblent les lattes. Un bardage à claire-voie (qui laisse donc un espace « vide » entre les lattes) ne crée pas la même impression générale qu’un bardage à chevauchement (avec lequel les lattes se superposent légèrement les unes sur les autres) ou à emboîtement (où les lattes se clipsent les unes dans les autres), etc.