Quel chauffage pour votre habitation ? Le point sur tous les systèmes !

12-12-18 - Immovlan.be

Après avoir décortiqué les coûts de chaque type de chauffage existant, penchons-nous maintenant sur les avantages et les qualités de chacun. Vous saurez ainsi quel chauffage conviendra le mieux à votre habitation !

Peut-être allez-vous, dans les prochains mois, être confronté au choix d’un type de chauffage pour votre habitation. Gaz, mazout, électricité, énergie verte, pellets… Il y a un vaste choix sur le marché. Comment s’y retrouver et que choisir ? Listons les atouts et inconvénients de chacun…

Gaz

Le gaz de ville, par exemple, n’est pas accessible à tous. Il faut en effet que votre logement soit proche d’un réseau mais il présente de nombreux atouts comme son coût économique, son côté écologique, son rendement intéressant ou encore le fait que vous ne devez rien stocker chez vous.

Par contre, il s’agit d’un moyen de chauffage qui nécessite une cheminée et qui rejette du CO2.

Mazout

Le mazout, lui, présente l’avantage d’un coût raisonnable à l’installation, d’une sécurité du système et d’un rendement en constante amélioration grâce aux nouvelles chaudières à condensation.

Par contre, le prix du mazout est régulièrement soumis à des variations parfois importantes d’une année à l’autre, il nécessite une cheminée et une citerne pour le stockage, il est peu écologique et il faut programmer votre approvisionnement.

Electricité

L’électricité, elle, très à la mode dans les années ’70, a moins la cote pour se chauffer. En cause ? Son coût élevé d’utilisation, le fait qu’elle soit très énergivore et qu’elle ne bénéficie pas de primes.

Par contre, elle offre une large gamme d’appareils, son utilisation est simple, il n’y a pas de stockage de carburant et sa mise en marche est rapide mais elle est davantage utilisée comme solution d’appoint.

Energies vertes

Les énergies vertes (système solaire, pompe à chaleur…) utilisent une énergie écologique et inépuisable. Il existe des primes et ces systèmes ne rejettent pas de CO2.

Par contre, l’installation est plus coûteuse, c’est une technologie souvent plus complexe tandis que les systèmes à captage d’air (comme les pompes à chaleur) peuvent parfois se révéler bruyants. Sachez aussi qu’il faut une sacrée collection de panneaux solaires pour rendre un chauffage « gratuit » !

Pellets et bois

Outre les poêles à pellets et à bois dont nous avons déjà parlé et qui sont plus à considérer comme des chauffages d’appoint, il y a également les chaudières à pellets. Ecologiques, dotées d’un excellent rendement et carburant avec un combustible bon marché, elles pêchent toutefois par un prix vite dissuasif, un encombrement handicapant et un entretien qui peut sembler rébarbatif…

Quels tarifs ?

Du côté des prix, c’est aussi très différent. Pour le mazout, comptez entre 3.000 et 6.000 euros (pour une installation capable de chauffer une surface de 100 mètres carrés), pour le gaz de 2.000 à 5.000 euros et de pas grand-chose à 8.000 euros pour l’électricité. Pour l’électricité verte, ça peut aller de 5.000 à 20.000 euros, des tarifs identiques aux chaudières à pellets.


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.