Voici la solution la plus simple pour bien isoler le sol de votre maison !

16-11-18 - Immovlan.be

Les sols non-isolés sont responsables de près de 7 à 10% des pertes de chaleur dans la maison. Isoler les sols situés au-dessus d’espaces non chauffés permet dès lors de réaliser de belles économies d’énergie. En plus, vous améliorer la sensation de confort dans votre habitation. C’est la fin des pieds froids !

Quand l’espace non chauffé est accessible (comme une cave), la solution la plus simple et la moins onéreuse consiste à placer l’isolation sous le support existant (dalle de béton, voûssettes, etc.). « Cette solution permet de ne pas toucher aux revêtements de sol existants, ni aux installations techniques des pièces de vie : chauffage, électricité, sanitaires et autres », développe Marine Leroy, consultante au Guichet de l’Energie de Philippeville. « Elle permet aussi d’utiliser la masse de la dalle existante pour stocker la chaleur, ce qui engendre des variations moins rapides de la température intérieure dans le local isolé ».

Attention la tête !

Toutefois, cette solution diminue la hauteur du local non chauffé et nécessite de déplacer ou d’enrober les tuyaux placés au plafond pour permettre de placer l’isolation de façon continue. « La solution la plus courante consiste à placer un isolant collé, vissé ou projeté sur le plafond existant », détaille une experte.

Les isolants rigides (ex: panneaux de fibres de bois, de polystyrène…) ou projetés (ex: polyuréthane, flocage de cellulose…) sont à privilégier si l’isolation peut rester apparente. Si ce n’est pas le cas, il existe des panneaux composites constitués d’un isolant rigide recouvert d’une finition en plaques (ex: planchettes, panneaux, plaques de plâtre…). Dans le cas de voûssettes, seuls les isolants projetés ou les enduits isolants – si la hauteur des caves est suffisante – permettent une parfaite adhérence et continuité de l’isolation.

Quelle épaisseur ?

C’est logique : plus vous placez de l’isolant dans ou sur votre sol, plus votre sol est isolé. La résistance thermique du matériau possède une abréviation simple : « R ». Plus «R» est grand, plus votre sol sera performant, plus la Wallonie vous accordera en termes de primes, et plus vos factures de chauffage diminueront. Si l’espace disponible pour poser l’isolant est limité, choisissez l’isolant le plus performant possible pour atteindre la résistance thermique « R » souhaitée.


 
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation, d’optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d’audience et de personnaliser les annonces sur base de votre comportement. Refuser les cookies vous ferait perdre ces avantages. Vous pouvez à tout moment modifier les réglages d’acceptation. Pour en savoir plus cliquez ici.