Vous devez vous protéger lors du choix d’un entrepreneur

14-04-15

Avant de vous jeter à l’eau avec un entrepreneur, vous pouvez obtenir des informations quant à sa situation financière. Vous pouvez également lui demander une garantie bancaire.

Lorsque vous choisissez un entrepreneur, être au fait de son offre n’est pas le seul facteur important. Il est également crucial de savoir si son affaire est suffisamment solvable. Si l’entreprise avec qui vous travaillez fait faillite, cela peut après tout avoir des conséquences malheureuses. Vous risquez de perdre vos arrhes, votre chantier peut être retardé et il faut donc prendre plus de garanties.

Demandez-lui des informations

Vous pouvez demander des références à votre entrepreneur. Vérifiez aussi auprès de votre architecte ou entrepreneur qu’il a suffisamment d’expérience pour que vous vous lanciez avec lui.

Vous pouvez également faire des recherches. Sur le site de la Banque Nationale (www.bnb.be), vous pouvez consulter en ligne le solde de l’entreprise, s’il s’agit d’une société. Vous pouvez également trouver des informations sur votre entrepreneur (société) dans le Journal officiel (www.moniteur.be). Vous pouvez voir s’il y a une obligation de retenue sur le site https://www.socialsecurity.be/site_fr/employer/applics/30bis/index.htm. C’est le cas si un entrepreneur a des dettes sociales ou fiscales. Cela pourrait être un signe de sa mauvaise situation financière.

Informations payantes

Vous pouvez obtenir des informations financières auprès d’un bureau d’information commerciale sur l’entreprise avec laquelle vous souhaitez vous lancer. Un exemple d’une telle société est Graydon (www.graydon.be). Attendez-vous à un prix de 100 à 200 euros pour une extraction.

Exiger une garantie bancaire

Si vous avez des doutes sur la solvabilité d’un entrepreneur ou si vous ne voulez pas prendre de risques, vous pouvez demander une garantie. L’entrepreneur n’est pas obligé de vous la fournir. Ainsi, vous pouvez demander que l’entrepreneur vous donne une garantie bancaire. C’est alors la banque qui garantit que votre entrepreneur s’acquitte de ses obligations envers vous.

 

Texte : Jan Roodhooft, avocat (www.ra-advocaten.be)