Rénovation d’une toiture plate : voici ce à quoi vous devez faire attention !

9/11/2021

Vous pouvez confier la rénovation d’un toit plat à un spécialiste, mais vous pouvez parfaitement faire un certain nombre de choses par vous-même. On vous dresse ici la liste des points d’attention !

Isolation supplémentaire ?

Saviez-vous qu’environ un quart de la chaleur disparaît par le toit s’il n’est pas correctement isolé ? Si vous rénovez votre toit, veillez à ce qu’il soit bien isolé. Cela n’a rien de compliqué et un bon informant d’un magasin spécialisé peut vous conseiller selon votre cas précis.

Réparer efficacement son toit

La réparation d’une toiture plate ne se limite pas à la seule étanchéité de cette dernière. Voici quelques points d’attention supplémentaires :

  • Structure

Si votre structure est en bois, les champignons et les insectes peuvent l’attaquer. Avec le béton, il y a un risque de pourriture. Soyez donc attentifs !

  • Pente et drainage

Un blocage ou un affaissement peut entraîner la formation de flaques d’eau sur le toit. Cela fait peser une masse supplémentaire sur la structure du toit et met l’étanchéité en péril. Il y a également un risque d’infiltration d’eau.

  • Etanchéité et raccordements de la toiture

En cas de pluie abondante, vous avez constaté de l’humidité sur les murs extérieurs ou le plafond ? Alors, il y a probablement un problème avec l’étanchéité de votre toit. Si ce dernier est récent, il peut avoir été mal installé. Vous feriez mieux de demander à un spécialiste d’y jeter rapidement un coup d’œil.

  • Condensation

La pluie peut être à l’origine de l’humidité, mais parfois l’humidité qui tombe du plafond ou qui s’accumule au sommet des murs, est due à la condensation. Cela entraine donc un vrai risque de moisissure.

Remplacement de la membrane d’étanchéité du toit

Lors de la rénovation d’un toit plat, il suffit généralement de remplacer l’étanchéité du toit. Il existe 3 types de matériaux d’étanchéité différents à cet effet :

  • Roofing

Fabriquées à partir de pétrole, ces membranes repoussent l’eau. Les formes les plus connues sont les plastomères et les élastomères. Les élastomères sont flexibles et collent très bien, tandis que les plastomères sont résistants aux UV. Ce matériau est déroulé sur le toit et collé, chauffé ou fixé mécaniquement. Deux couches sont généralement appliquées.

  • Membrane synthétique

Il s’agit du PVC et de l’EPDM. Ces matériaux sont élastiques et légers. L’EPDM est livré sur un rouleau et est collé ou fixé mécaniquement. Le PVD est disponible en plusieurs couleurs et peut également être fixé mécaniquement, bien que le collage soit également possible. Ces membranes sont également insensibles au soleil

  • Résine liquide

Cette résine peut être appliquée directement sur le béton ou la membrane déjà présente. L’application se fait au rouleau ou au pinceau. Notez que deux couches sont généralement nécessaires.