Une piscine pour l’été ? 5 choses à savoir !

10/05/2022

Durant la pandémie, les Belges se sont rués vers les piscines ! En effet, le confinement ensoleillé a incité de nombreux propriétaires à aménager leur jardin pour en profiter au mieux. Deux ans plus tard, que faut-il savoir avant de commander une piscine ?

1. La demande se calme…

Interrogé par nos collègues du journal Le Soir, la FBP (la Fédération belge des professionnels de la piscine et du bien-être) a indiqué que les piscines ont connu un engouement sans précédent ces deux dernières années : de 3.050 nouvelles piscines en 2019, nous sommes passés à 4.050 en 2020 et à 6.150 en 2021 ! La fin des restrictions de voyage et la hausse du prix de l’énergie ont calmé les ardeurs des Belges : la fédération table sur environ 5.225 piscines cette année. Ce qui reste colossal !

2. Pas pour cet été

Toutefois, même si la demande se calme, n’espérez pas barboter dans l’eau cet été ! Les matériaux de livraison connaissent toujours des retards de livraison et les carnets de commande sont généralement pleins pour quelques mois…

3. Une piscine coûte plus cher !

Selon les finitions, les options, le type de terrain et les dimensions, le coût d’une piscine oscille généralement entre 40.000 et 80.000 euros. Enfin, du moins, ça, c’était avant la guerre en Ukraine et l’envolée du prix des matériaux. Aujourd’hui, pour le même modèle, il faudra donc rajouter un supplément…

4. L’entretien coûte plus cher aussi !

Les professionnels annonçaient régulièrement un coût d’environ 5 euros par jour pour l’entretien d’une piscine. Ce coût, à multiplier par le nombre de jours sur l’année et non sur la saison, comprend le chauffage, les produits d’entretien, l’ouverture et la fermeture… Aujourd’hui, il faut manifestement plutôt compter 6, voire 7 euros. Une généreuse installation en panneaux photovoltaïques peut faire baisser ce tarif…

5. Un professionnel avec pignon sur rue, svp !

Avec l’explosion de la demande, « de nouveaux acteurs se sont lancés dans le marché, malheureusement pas tous avec les meilleures intentions et expertises » annonce le président de la FBP, Patrice Dresse. Adressez-vous donc à un professionnel ayant une certain expertise et profitant d’une bonne réputation auprès de ses clients.